Pour une véritable politique verte

Pour une véritable politique verte

Le Maroc a adopté depuis quelques années une véritable politique verte fondée sur le concept de développement durable et la protection de l’environnement en tant que facteur clé du développement économique et social du pays. Ce choix pour la préservation de l’environnement s’explique par la dégradation de l’environnement dont les répercussions sont importantes tant sur le plan financier qu’économique. Selon les statistiques du ministère du Commerce et de l’Industrie, le coût des dégâts occasionnés à l’environnement se situerait aux alentours de 8% du PIB annuel du Maroc. D’importants chantiers ont été ouverts en faveur d’une meilleure gestion de l’environnement. La révision de l’arsenal juridique en matière d’environnement et la mise en place d’instruments techniques et financiers de soutien à la politique environnementale nationale figurent parmi les mesures qui ont été prises. De nouveaux textes juridiques  ont été élaborés notamment la loi sur la lutte contre la pollution atmosphérique, la loi sur la gestion des déchets et la loi sur les études d’impact sur l’environnement. En matière d’éducation et de sensibilisation, le gouvernement a engagé plusieurs  actions pour instaurer une nouvelle éthique de citoyenneté en faveur de l’environnement et pour faire participer tous les acteurs du développement à la responsabilité commune. Ce souci pour la protection de l’environnement est également perceptible à travers plusieurs plans qui ont été lancés concernant l’assainissement liquide, la gestion des déchets, la dépollution… Cet engagement du Maroc pour la préservation de l’environnement a été réitéré par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors du discours du Trône en 2009. Le Souverain avait invité le gouvernement «à s’atteler rapidement à l’élaboration d’une charte nationale de l’environnement et du développement durable». Cette charte constitue un véritable tournant et témoigne de l’importance primordiale qu’accorde le Royaume aux enjeux environnementaux. Elle offre un cadre de protection pour les richesses naturelles du Maroc à travers une approche globale conciliant à la fois la protection de l’environnement et le développement économique. Ses objectifs étant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles. Sa mise en œuvre s’accompagnera de la création de seize observatoires régionaux de l’environnement et de sites d’élimination de déchets solides et liquides, pour le traitement et le recyclage des eaux avec un objectif de 260 millions de mètres cubes par an. La charte permettra d’assurer que tous les projets respectent les normes de l’environnement. Une véritable politique environnementale est en train de voir le jour. Cela dit, de nombreux problèmes subsistent en matière de protection de l’environnement et des ressources naturelles au Maroc. Ceux-ci ont trait au traitement des eaux usées urbaines et industrielles, la décharge et l’élimination des ordures ménagères, l’élaboration et l’introduction de normes concernant les émissions et les rejets pour le contrôle des polluants industriels et la protection efficace des bassins versants contre la pollution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *