Quand le luxe se conjugue au féminin

Quand le luxe se conjugue au féminin

Luis Vuitton, Dior, Cartier, Armani, Lancel et très bientôt Lafayette…Les grandes marquent s’installent à Casablanca. Au grand bonheur de celles qui étaient auparavant obligées de faire un saut à Paris ou ailleurs pour faire leurs emplettes. «Ces magasins ne désemplissent presque pas ! Je suis même persuadée que la crise économique s’est arrêtée aux portes de ces boutiques-là», remarque une jeune casablancaise habituée du Triangle d’or. Au Maroc, le luxe se conjugue bien au féminin. Au point où le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) et Le Pré Vinci, un lieu pour l’événementiel de luxe dont l’ouverture est prévue pour l’automne 2009 à Casablanca, ont commandé la première enquête sur la consommation et la perception du luxe. L’objectif étant de sonder les tendances de consommation chez les ménages marocains et la perception du luxe à travers une étude scientifique.
Ainsi, pour la majorité des femmes interviewées, le luxe évoque «l’esthétique, la beauté et l’élégance» et dans une moindre mesure «la distinction et le prestige». Les magazines de mode sont les moyens les plus utilisés par ces fans du luxe pour s’informer sur les nouveautés et tendances des marques de luxe avec 74 % des sondées.
Les résultats de cette enquête révèlent que pour ces interviewées, la meilleure situation socioprofessionnelle pour une femme est d’avoir une vie personnelle équilibrée entre travail et loisir, ainsi que de travailler et payer pour elle-même. Un peu plus de la moitié des femmes interviewées déclarent avoir déjà acheté une copie de marque de luxe avec un taux de 53 %.  «La reconnaissance sociale est la première motivation d’achat d’une marque de luxe auprès des hauts revenus femmes et hommes marocains, loin devant le sentiment d’exclusivité et le plaisir personnel», souligne-t-on dans cette enquête. Chez les Marocains, Dior reste la marque la plus connue devançant de loin Chanel, Gucci et Cartier. Azuelos est la seule marque de luxe marocaine qui figure dans le Top 10 de notoriété des marques mondiales de luxe. Où aime-t-on faire son shopping ? La ville des lumières est la ville qui capte le plus de Marocaines voulant se mettre au parfum des dernières modes. Cette enquête le prouve, chiffres à l’appui. La France est le pays qui fait rêver le plus les consommatrices du luxe au Maroc.  Qu’aime-t-on acheter au juste? La bijouterie arrive en tête du palmarès, suivie de l’habillement, la maroquinerie et l’horlogerie.
Et ce sont ces segments-là qui fleurissement dernièrement à Casablanca, Rabat et Marrakech. Rien qu’en 2008, plusieurs grandes marques se sont installées dans les grandes artères de la métropole. Ayant pignon sur rue, elles offrent le luxe à ceux et celles qui peuvent se le payer. Et ce n’est pas la clientèle qui manque. Selon cette enquête, 77 % des femmes à hauts revenus ont l’intention d’acheter un produit de luxe dans les six prochains mois. Il est encore tôt pour crier victoire. La majorité des femmes à hauts revenus préfèrent encore, mais moins qu’avant, effectuer leurs achats de produits de luxe à l’étranger plutôt qu’au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *