Rachid Agoumi : «Nous entretenons notre clientèle en innovant»

Rachid Agoumi : «Nous entretenons notre clientèle en innovant»

ALM : Vous détenez aujourd’hui le passeport européen. Quelle sera donc votre stratégie de déploiement dans cette zone ?    
Rachid Agoumi : Le passeport européen a permis au groupe de mettre en place une filiale bancaire européenne basée en France, la Banque Chaabi du Maroc (BCDM). Ce passeport lui confère le statut juridique et social nécessaire pour déployer ses activités dans certains pays  de l’Union européenne, à savoir la France bien sûr, la Belgique où la BCDM est déjà présente depuis quelques années, mais également l’Allemagne, la Hollande, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Dans d’autres pays européens, nous avons une présence sous d’autres formes (Bureau de représentation…) et ceci pour être toujours aussi proches que possible de la communauté marocaine en Europe. Sur le plan stratégique, le groupe met à profit ce passeport pour adapter son mode d’intervention auprès de cette communauté en élargissant son réseau de proximité avec sa clientèle Marocains du monde (MDM) et en améliorant son offre par des produits et services répondant à leurs attentes en matière d’offre bancaire dans leurs pays d’accueil. Cet agrément constitue ainsi un relais au réseau Maroc pour rester à l’écoute de notre clientèle MDM pour les servir des deux côtés de la Méditerranée, consolidant ainsi notre positionnement historique sur ce segment de clientèle.

Comment qualifieriez-vous la clientèle MRE ?
Les Marocains du monde, à travers leurs transferts de fonds jouent un rôle de plus en plus important dans le développement du pays. Par leur volume, ils peuvent, par exemple, agir sur la liquidité du système bancaire, influencer les politiques monétaires et de change et renforcer la position extérieure. Les Marocains du monde ont par ailleurs des expériences diverses et variées dans les pays d’accueil. Ils constituent, à ce titre, une source potentielle pour le transfert de savoir-faire vers le Maroc. Nous constatons d’ailleurs que les MDM montrent de plus en plus d’intérêt pour investir au Maroc essentiellement dans des secteurs qu’ils ont déjà pratiqués dans leur pays de résidence. Et à ce titre nous mettons toutes les structures d’accompagnement en place pour leur faciliter la réalisation de leurs projets.
Ces données font que l’enjeu du marché des Marocains du monde est capital aussi bien pour le développement de l’économie nationale que pour l’activité bancaire. Aussi, sa contribution est-elle l’une des composantes essentielles de la rentabilité bancaire et ce marché nécessitera encore et toujours des adaptations permanentes et un accompagnement continu.

Comment comptez-vous élargir votre clientèle MRE ?
La Banque Populaire occupe une position de premier plan auprès des Marocains du monde que ce soit en termes de dépôts de la clientèle ou de transferts d’argent. À fin décembre 2007, la part de marché du groupe dans les dépôts de la clientèle des MDM s’est située à près de 55 %. En termes de transfert d’argent, le réseau de la Banque Populaire, qui a l’essentiel de son action de rapatriement de l’épargne des MDM sur le transfert en compte bancaire, a capté en 2007 près de 33 % des flux. Dans le cadre de son plan de développement à moyen terme, le groupe cherche à consolider davantage sa position de leader sur ce marché.  Pour ce faire, nous entretenons notre clientèle en innovant avec des produits et services en adéquation avec ses besoins et une qualité de service aux meilleures normes car aujourd’hui les nouvelles générations ont de plus en plus tendance à nous comparer aux services des banques européennes.
D’ailleurs, c’est une clientèle sur laquelle nous investissons beaucoup en termes de recherche et d’études via des analyses de comportements, des influences socioculturelles des pays de résidence… En somme, la Banque Populaire met en œuvre plusieurs moyens pour préserver sa suprématie sur le marché MDM. Ces moyens tournent autour d’une offre diversifiée, un dispositif d’animation performant et des actions fortes de fidélisation et de proximité. Enfin, un effort particulier est également fait en direction des pays à immigration récente pour accompagner nos concitoyens permettant ainsi de sauvegarder et développer ce lien affectif qu’ont les Marocains du monde à l’égard de leur pays d’origine.

Quelles sont les offres que vous proposez à cette clientèle-là ?
Aujourd’hui, la Banque Populaire peut se prévaloir de proposer l’offre la plus étoffée, la plus diversifiée du marché et la plus personnalisée en matière de tarification. Cela va des moyens de paiement classiques aux produits de transferts à fort contenu technologique en passant par les produits de placement, de financement, etc. Néanmoins, notre offre n’est pas le seul facteur déterminant dans ce lien très fort entre les MDM et la Banque Populaire. Ce lien est le même quels que soient leurs générations, leur région de résidence et leur niveau de revenu.  Les hommes et les femmes qui animent les structures d’accueil et d’accompagnement tant au Maroc que dans les pays de résidence ont développé, au fil des années, une relation privilégiée et tissé des liens profonds avec la communauté marocaine à l’étranger. Ils ont su s’adapter aux évolutions des us et coutumes et aux modes de vie évolutifs de nos concitoyens. Ainsi, ils ont pu, au fil des ans, intégrer toute l’originalité des MDM dans la relation Banque – Client.
 Cette relation forte et ce lien affectif et solide entre la Banque Populaire et les MDM n’auraient certainement pas été possibles sans un déploiement massif de notre réseau au Maroc et à l’étranger et qui confère à notre Banque le rang de premier réseau bancaire que ce soit au Maroc ou à l’étranger assurant ainsi cette proximité indispensable pour rester à l’écoute des besoins de tous les MDM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *