Ramadan : importance du brossage des dents

Ramadan : importance du brossage des dents

Le jeûne du mois du Ramadan est l’un des cinq piliers de l’Islam, une pratique ordonnée par Dieu : «Croyant, le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés . Peut-être vous perfectionnez-vous ? » verset 2 la Genisse verset 183. La pratique du jeûne consiste à s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des rapport sexuel de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Par ailleurs, la religion musulmane permet aux malades de ne pas jeûner : « Une personne malade, ou en voyage peut jeûner ultérieurement. Allah cherche à vous faciliter l’accomplissement de la règle, il ne cherche pas à vous la rendre difficile » verset 2 la Genisse verset 184-185. Je ne me considère pas comme moufti, mais je me base sur des études scientifiques de la Fondation Hassan II pour la recherche scientifique et médicale sur le Ramadan, ainsi que sur mes constatations cliniques à mon cabine. Pendant le mois de Ramadan, les chirurgiens dentistes ont montré une grande divergence de leurs attitudes vis-à-vis du jeûne. Ceux qui se voient garder les heures de travail habituel, ceux qui reportent les soins non urgents après le mois sacré, ceux qui décalent les horaires de travail le soir après la rupture du jeune (Ftour) et enfin ceux qui préfèrent prendre un congé. Ses attitudes dépendent de la conviction religieuse du chirurgien dentiste, ainsi de ses connaissances des modifications physio-pathologiques du jeûneur pendant le mois de Ramadan. Pour bien conseiller le citoyen, on va essayer de faire un aperçu sur les changements des habitudes d’hygiène de vie ainsi que les conséquences essentielles sur sa physio-pathologie.
Changements d’habitudes
Pendant le mois de Ramadan, on observe plusieurs changements concernant surtout le sommeil et l’alimentation. La durée du sommeil ainsi que sa qualité sont nettement modifiées à cause du décalage de l’heure du coucher et du fractionnement en deux, voire trois de la durée du sommeil. D’autre part, la qualité et la quantité des aliments ingérés sont modifiés. En effet, la prise des repas est condensée entre le coucher du soleil et l’aube avec une fréquence de prise réduite à deux repas. On note aussi la consommation d’aliments riche en sucre, de nature cariogène, et lipide.
Changement physiologique :
On observe surtout une altération de la vigilance ainsi que les performances psychomotrices pendant la journée, ce qui nécessite à être très prudent en cas d’actes demandant une grande concentration. La mesure du taux de glucose à différents moments de la journée a montré une hypoglycémie a la fin de la journée avec sensation de fatigue. Une diminution de la secrétion salivaire avec l’augmentation de l’acidité buccale.
Conséquence de la pratique du jeûne sur la santé bucco-dentaire
La consommation d’aliment riche en sucre, diminution des fréquences de brossage et la baisse de la quantité et l’augmentation de l’acidité de la salive favorisent l’apparition des caries et des maladies parodontales ultérieurement. De même, on remarque une augmentation de cas d’urgence dentaire déclenché par la consommation abusive des aliments très sucrés. Soins dentaires. Administration de médicaments. La voie orale et intraveineuse sont interdites et entraînent une rupture du jeûne, les autres sont compatibles avec la pratique du jeûne : voie locale. Voie oculaire et nasale. Voie rectale et vaginale. Voie sous cutanés et intra-musculaire. Voie d’administration par aérosol. L’anesthésie locale et loco-régionale pratique en chirurgie dentaire utilise la voie sous muqueuse, est compatible avec la pratique du jeûne et n’entraîne pas la rupture de celui-ci. Urgence dentaires : l’urgence dentaires sous entend la douleur d’origine dentaire ou parodontale. Infection buccale : abcès dentaire cellulite… Urgence esthétique : fracture de l’émail…Dans ces cas, une permission est donnée au malade pour rompre le jeûne mais selon Cheikh Khalil dans son ouvrage Al Mokhtassar : « Il est permis de rompre le jeûne pour cause de maladie lorsque le patient craint son aggravation ou sa prolongation. La rupture du jeûne est même obligatoire pour le malade qui risque de succomber ou d’endurer des souffrances violentes ».
Soins dentaires non urgents :
Les soins dentaires en eux-même ne rompent pas la pratique du jeûne mais il faut prendre des précautions. L’utilisation d’anesthésie, il préférable de la pratiquer le matin pour éviter lipothymie (perte de connaissance) à cause de hypoglycémie. Du risque d’avaler involontairement de l’eau lors de l’utilisation des jets d’eau de la turbine ou autre appareil surtout en position décubitus (patient allongée). Risque de saignement.
Prescription des médicaments :
La prescription des médicaments par voie orale le soir oblige le chirurgien dentiste à prendre en compte les paramètres chrono-pharmacologique du médicament et de s’assurer que l’heure de prise n’influence pas l’efficacité et la pharmacocinétique du médicament. A travers cette analyse, on conseille les jeûneurs dans le but d’améliorer la prévention bucco-dentaire liée aux habitudes alimentaires propres au mois de Ramadan d’augmenter la fréquence de brossage même pendant la journée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *