Riads : Un univers de luxe surtout pour les étrangers

Riads : Un univers de luxe surtout pour les étrangers

Se rendre à Marrakech et découvrir ses merveilles rime essentiellement avec séjourner dans un riad. C’est souvent à quelques minutes de la place Jamaâ el Fna, dans un dédale des ruelles de la médina de la ville ocre que se cachent soigneusement ces trésors, havre de paix et de quiétude que sont les riads de Marrakech. Ils offrent à leurs hôtes toutes les joies et le confort nécessaire pour oublier le stress de la vie. Installées au cœur du centre historique de Marrakech, ces demeures traditionnelles ont souvent été commanditées autrefois par des familles puissantes et fortunées qui en firent souvent de merveilleux palais. Étymologiquement, un «riad» signifie « jardin » en arabe, c’est le même mot qui désigne la capitale de l’Arabie Saoudite, Riyad ; de la même manière «dar» signifie «maison».  Désormais, entièrement restaurés et transformés en maisons d’hôtes, les riads de Marrakech accueillent les touristes dans un univers de luxe, de volupté et de féerie. Ils sentent l’odeur du bois, bambou, cèdre, thuya, acajou…ou celle de l’argile.  Ce sont des riads avec fontaine, jet d’eau, bassin tapissé de pétales de roses, arbres et fleurs disposées dans des carrés séparés par des allées pavées de zelliges, des pavillons, des patios intérieurs avec leurs parcs arborés et fleuris. Leur terrasse offre une vue panoramique et époustouflante sur la médina, la vallée, ou colline. Ces résidences antiques abritaient les secrets et les mystères des familles qui y passaient la majeure partie de leur vie. Au Maroc, il était important de distinguer les activités domestiques des activités publiques. C’est pourquoi les riads sont développés vers l’intérieur. Ainsi il faut longer les hauts murs de la médina, passer la porte du riad, pour découvrir un palais  caché. Plusieurs chambres donnent en général sur un patio intérieur, agrémenté d’une fontaine, d’un bassin, ou d’orangers en fleur… Ce puits de lumière  qu’est un riad recueille au coucher du soleil l’air frais et dense nocturne. L’architecture authentique des riads, sublimée par des chefs-d’œuvre créés par les maîtres artisans symbolise dans l’imaginaire collectif des visiteurs de Marrakech tout un univers issu des mille et une nuits. Avant leur redécouverte au milieu des années 90, les riads de Marrakech étaient progressivement délaissés par les familles aisées qui les habitaient au profit de villas modernes installées en périphérie. Actuellement, Marrakech est devenue une des destinations phares pour  de plus en plus d’Européens et autres à la recherche de riads à rénover, que ce soit pour eux-mêmes ou pour les transformer en maisons d’hôtes. Selon les agents immobiliers, les prix des riads, à Marrakech, ont été multipliés par quatre depuis leur découverte. Ainsi plusieurs personnes se sont laissé tenter par l’aventure qu’est la rénovation de ces demeures.  «Nous avons vendu nos biens en France pour venir nous installer à Marrakech en juin  2006 et rénover le riad que nous avions acheté en 2004. Les travaux ont été terminés après 20 mois d’efforts et de présence plus ou moins stressants», a déclaré un propriétaire de riad. Et d’ajouter «vu le résultat aujourd’hui, je ne regrette rien, ni ces mois de travail qui ont duré plus ce que je ne prévoyais ni cette présence fastidieuse chaque matin sur le chantier à vérifier que l’emplacement des murs correspondait à mes plans». Ainsi par leur beauté et leur volupté, les riads de Marrakech ne cesseront de séduire étrangers et Marocains à la recherche de paix, de rêve et d’authenticité. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *