Ruée vers les écoles de commerce

Ruée vers les écoles de commerce

Ces dernières années, les études les plus en vogue sont les écoles privées de commerce, gestion et management ou les instituts des études commerciales, affiliés à de grandes universités de commerce et de gestion. Chaque année, ils sont de plus en plus nombreux à se bousculer aux portes des écoles de commerce qui ont la cote auprès des grandes entreprises. Cet engouement pour les études de commerce s’explique par la qualité des diplômes qui sont délivrés et les débouchés qu’offrent ces établissements. Le constat est sans appel. L’intégration dans une école de commerce bien réputée offre des débouchés quasi assurés. En effet, ces écoles sont devenues dans notre pays la voie royale vers l’embauche dans les entreprises et leurs diplômes sont généralement la cible prioritaire des recruteurs. Autrement dit, ces établissements constituent une arme réputée contre le chômage. Conjoncture morose ou pas, les étudiants qui sortent des écoles de commerce s’insèrent souvent plus facilement que les autres jeunes diplômés qui ont suivi un parcours différent. Si l’enseignement des écoles de commerce est très apprécié des entreprises, c’est avant tout pour son caractère pratique. Les atouts des écoles de commerce sont nombreux. La formation est complète et globale, ouverte sur le marché du travail et animée par des intervenants issus du monde professionnel. Cette formation est appuyée par une pédagogie axée sur la pratique, ce qui inclut de nombreux stages, voire même des périodes d’apprentissage en entreprise. Autant d’atouts qui font que les écoles de commerce restent aujourd’hui, des formations très prisées sur le marché du travail. Ces écoles offrent des débouchés variés vers toutes les entreprises (privées, publiques, PME, les grands groupes ou les multinationales). De multiples opportunités professionnelles sont offertes aux étudiants dans divers secteurs d’activité : audit, banque, assurance, finance… Ces écoles peuvent aussi mener à tous les postes d’encadrement des entreprises distribuant des produits ou services : chef de produit, ingénieur commercial, auditeur, contrôleur de gestion, consultant et la liste est très longue. Une grande école ouvre un accès prometteur dans l’entreprise avec un premier emploi à niveau cadre comprenant des responsabilités et des perspectives d’évolution. En dépit de quelques difficultés que peuvent rencontrer certaines écoles de commerce, celles qui ont une bonne réputation restent pour les étudiants une garantie de trouver un emploi rapidement après leur entrée dans le marché du travail. Mais toute la difficulté réside dans le choix de son école de commerce. L’étudiant doit tenir compte de plusieurs critères, à savoir la notoriété de l’établissement, la durée des études, le niveau de recrutement, la rapidité de l’insertion professionnelle, la durée des stages, etc…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *