Salon Sidattes 2013 : un nouveau souffle pour nos oasis

Salon Sidattes 2013 : un nouveau souffle pour nos oasis

Organisé cette année sous le thème «Le renouvellement de nos palmeraies, un nouveau souffle pour nos oasis», le SID constitue un terrain fertile pour des rencontres professionnelles et favorise les échanges avec les différents opérateurs du secteur.

D’ailleurs, outre les producteurs marocains, cette édition est marquée par la participation de  186 exposants venus de 12 pays différents (Tunisie, Algérie, Egypte, Irak, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Sultanat d’Oman, Koweït, Libye, Mauritanie et Soudan) et s’attend à accueillir plus de 60.000 visiteurs.

L’objectif principal du SID vise à développer les secteurs liés à l’écosystème oasien, à mettre en valeur l’agriculture phoenicicole, à promouvoir la culture oasienne et à insuffler une nouvelle dynamique socio-économique dans la région.

L’autre fait marquant de cette quatrième édition réside dans la signature de trois conventions-cadres avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime portant sur la commercialisation des dattes marocaines dans le réseau des grandes et moyennes surfaces. L’objectif étant de mettre en place un cadre spécifique de concertation et de collaboration entre trois enseignes (Marjane, Label Vie et Aswak Assalam) et ce en vue de contribuer à faciliter aux Groupements d’intérêt économique (GIE) l’accès aux grandes surfaces et ainsi la commercialisation des dattes des oasis du Maroc dont la production à terme est estimée à 8.000 tonnes.

Ainsi, cette édition renforcera-t-elle «les projets de développement solidaire au profit des GIE, et dans ce sens s’inscrit dans la mise en fonction d’infrastructure de stockage et de conditionnement des dattes», affirme Bachir Saoudi, président de l’Association du salon des dattes du Maroc. Et d’ajouter que ce genre de démarche «permettra à nos agriculteurs de profiter du progrès de la recherche qui sont des pistes favorables à l’amélioration de leurs revenus».

En effet, en marge du salon, des forums sont programmés pour promouvoir l’innovation et la recherche scientifique. Lors de cette édition  la lumière sera mise sur la maîtrise de la qualité et de la réhabilitation des palmeraies.

Déjà, il faut souligner que «cette année le programme de réhabilitation des palmeraies a été couronné par la plantation du millionième palmier par SM le Roi à El Khorbat, site modèle de renouvellement d’une palmeraie» précise Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime.

Ainsi d’année en année cet événement se positionne comme un rendez-vous international où se retrouvent les professionnels de la filière dattière du Maroc aux côtés de leurs homologues étrangers pour entretenir la dynamique enclenchée dans le secteur afin de hisser le développement socio-économique des zones oasiennes.

Par ailleurs, le salon représente aussi une parfaite occasion d’entrer en contact permanent avec de nouveaux clients grâce à la vente directe. Quant aux habitants autochtones de la ville d’Erfoud dont la vie tourne autour des dattes, le salon représente un moment de joie, tant il anime le tourisme et les aide à vendre davantage leurs produits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *