Santé : Biyadillah se veut rassurant

Le ministre de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah, a indiqué mercredi que 51 cas de leptospirose ictéro-hémorragique ont été enregistrés durant l’année 2004, causant la mort de huit personnes dont la moyenne d’âge est de 66 ans.
Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, M. Biadillah a précisé que dans 35 des cas, l’âge moyen est de 52 ans et que parmi ces cas quatre personnes souffraient de graves maladies et huit ont été hospitalisées. Rappelant que la maladie a été découverte dans la localité de Moussaoua (à une trentaine de kilomètres de Meknès) où elle a été causée par une pollution des eaux, le ministre a noté que ces cas présentaient des symptômes de fièvre, de vomissements et d’ictère.
Il a ajouté que suite à cette situation, plusieurs mesures ont été prises en coopération avec les autorités locales, les instances élues et la société civile, notamment le renforcement du contrôle épidémiologique, la prise en charge des malades et la sensibilisation sur l’utilisation de l’eau non traitée. Le Maroc, a-t-il rappelé, dispose d’un important réseau de contrôle épidémiologique constitué de 13 observatoires régionaux et de plus de 70 réseaux régionaux répartis sur l’ensemble du territoire.
En réponse à une question sur la grève du personnel de la santé, le ministre a souligné que « le dialogue se poursuit avec les centrales syndicales dans le cadre du respect et de la responsabilité ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *