Télé-Ramadan : vaste programme !

TVM


SIT-COM : « Sir Hta Tji-2ème partie »
Réalisée par Saïd Azar, cette sit-com met en scène les humoristes Mohamed El Jem et Mohamed L’Khyari, avec la jeune actrice Amal El Atrach. S’agissant du contenu de cette sit-com, il sera question de traiter, sur le mode de l’humour, de quelques maux qui rongent l’administration marocaine et les relations entre les fonctionnaires et la population.

« Chanilli TV »
La vedette Hassan El Fad fait son retour avec une nouvelle sit-com intitulée « Chanilli TV », réalisée par Rachid Boutounes. L’idée est la réalisation dans un style burlesque de certaines missions diffusées par des chaînes arabes et autres.

 FEUILLETONS MAROCAINS : «AMOUD»
Réalisé par Fatima Boubekdi, avec Mohamed Hassan Eljoundi et Saïda Baâdi, «Amoud » est une épopée fictive ancrée dans la mémoire amazighe. « Amoud » est le fils d’un sage et brave qui occupait une importante et respectueuse place au sein de sa tribu. Il découvrait un remède contre une grave maladie qui sévit dans sa tribu. Au moment où sa « Amoud » voit le jour, son père –le Sage- mourra d’une étrange maladie, ce qui le pousse à poursuivre la lutte contre le mal malgré tout.

« KHAT RAJA’E »
Réalisée par Mohamed Minkhar, avec Aziz Mouhoub, Majida Benkirane, Maria Sadeq et Mohamed L’Moutawakil, « Khat Raja’e » est un drame qui traite de divers sujets inspirés de la vie quotidienne, à savoir l’émigration clandestine, la trahison, l’ingratitude et autres.

FILMS MAROCAINS : « KHAIT ROUH »
Réalisé par Hakim Belabbess, avec Hnia Cherkaoui, Fatima Cherkaoui, Lora Marx et Azeddine Bouayade, ce film relate des faits inspirés des valeurs morales de notre société, à savoir l’entraide et l’attachement aux racines pour apprendre à vivire selon les coutumes et les principes de nos ancêtres.

« AL MOUTARRADA»
Réalisé par Leïla Triki, avec Hamidou Ben Massaoud, Abdallah Elamrani et Saâdia Dib, ce film raconte l’histoire d’un détenu, « Ahmed » de son nom, qui vient de quitter la prison après avoir été incarcéré pendant 12 ans pour avoir kidnappé un enfant. Une rançon a été versée pour sa libération dont une partie a disparu, ce qui pousse l’inspecteur retraité « Salim » à mener de nouveau son enquête.

« S’BAR IDDOUNITE »
Comme son titre l’indique, il s’agit d’un film en amazigh. Réalisé par Abdallah Dari, avec Salah Bourakh et Aïcha Boulghoujat, ce film retrace une histoire rocambolesque. « Hassan », employé dans une petite société est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, il sera condamné et détenu pour plusieurs années. Sa femme est décédée, ses enfants se sont séparés. Après quelques années, « Hassan » sera innocenté et avec sa libération commence une autre péripétie : chercher ses enfants.

« KHARIF ALAHLAM »
Réalisé par Hamid Bennani, avec Rachid Elouali, Hanane Ibrahimi, Fatima Ouchai et Mustapha Yadine, ce film retrace, sur fond d’amour, de haine et de trahison, l’itinéraire des familles ayant pour point commun des conflits émanant de la vie quotidienne.  


2M


TELEFILM « AL MAKROUM »
Réalisé par Daoud Aoulad Assyad, avec Bouchra Ahrich et Abdellah Ferkous, ce téléfilm présente, avec humour, l’histoire du couple « Omar » (A.Ferkous) et sa femme au foyer interprétée par B. Ahrich. Vendeur de vieilles nippes, « Omar » avait du mal à joindre les deux bouts. Mais il se passera quelque chose qui changera le cours du couple. Un jour, « Omar » tombe sur une valise pleine d’euros. Une grosse trouvaille qui a permis à « Omar » de changer de train… de vie. Le personnage s’encanaille dans des lieux mal famés, au détriment de sa femme qui décide de divorcer.

TELE-FEUILLETON « Maria Neassar »
Réalisé par Leïla Triki, avec Driss Rokh, Saädia Dib, Houda Rayhani, Saâd Tsouli et B. Ahrich, ce télé-feuilleton de 30 épisodes est un drame construit autour de la cupidité, la corruption…

 SIT-COM
Après « Rbib »,  Saïd Naciri revient avec une nouvelle sit-com humoristique. Contrairement à la sit-com précédente, l’humoriste Naciri aurait fait appel cette année à des stars de la chanson populaire nationale.

CAMÉRA CACHÉE
Une dizaine d’épisodes de la caméra cachée de 2M auront jusqu’ici été tournés dans des lieux publics de la mégalopole Casablanca. Pour cette édition, les « victimes » du jeu caché de la caméra ne sont autres que de simples citoyens précarisés : serveurs de café, cireurs, gardiens de voiture, photographes de fortune…

LA QUATRIEME


ÉMISSIONS « MAA TAROUB».
Pour nous réconcilier avec le « tarab », l’animatrice Taroub Al-Bayati, professeur de musique, servira tous les samedis du Ramadan à 15 heures une émission « Spécial musique ». Véritable bouffée pour les mélomanes…

« MAGHRIB AL HADARAT »
Il s’agit d’un magazine culturel qui offre aux téléspectateurs d’ « Arrabiaâ » l’occasion de redécouvrir différentes facettes de leur civilisation.

« ASSIHA WIKAYA »
Comme son nom l’indique, il s’agit d’un magazine de santé. Son objectif est d’offrir aux jeûneurs des conseils précieux sur le mode diégétique à suivre pendant le mois du carême.

« SAFAHAT »
Pour nourrir l’appétit de lecture des téléspectateurs, « Arrabia » programme un magazine « Spécial livres ».

«MASRAH ARRABIA»
Il s’agit d’un espace ouvert à toutes les troupes de théâtre amateur, universitaire, scolaire et des quartiers. L’émission a une vocation pédagogique.

DOCUMENTAIRES «TRADITIONS ET COUTUMES DU SAHARA MAROCAIN»
Avec ce documentaire, le téléspectateur est invité à un voyage au cœur des us et coutumes du Sahara marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *