Trois citadines aux avant-postes

Trois citadines aux avant-postes

La Panda s’est forgée une réputation de sac à malices dans les années 80. Avec un pare-brise plat et un essieu arrière assez rigide, la Panda allie à la fois les avantages d’une voiture économique et les agréments d’une voiture de luxe avec un habitacle solide, un tableau de bord vide-poche et une banquette arrière hamac. C’est cet esprit qui est développé dans la nouvelle Panda. Plus effilée de 16 cm que sa devancière, et dotée de 5 portes, avec des structures et des liaisons au sol assez évoluées et une banquette arrière coulissante, sur option, il s’agit d’un véritable saut qualitatif. Certes, la modularité n’est pas très grande, mais la Panda new version se rattrape sur plusieurs points. L’espace intérieur se caractérise avec une planche de bord lisible, un levier de vitesse placé sur le tablier et des boutons d’aération et de climatisation surmontés par le combiné radio ou un vide poche pour le modèle de base, Team. En plus, la nouvelle Panda, équipée avec un moteur plus puissant (1,3l diesel de 70 CV), est beaucoup plus puissante que les versions présentées dans les années 80.
Quant à KIA Picanto, marque qui appartenant à Hyndai, elle est souvent présentée comme une concurrente sérieuse de la Panda. Même taille, mêmes arguments à quelques exceptions près, les Coréens veulent en faire une ambitieuse concurrente de l’italienne. D’où d’ailleurs, selon les observateurs, ce nom à consonnance très italienne. L’allure de Kia Picanto est imposante, c’est la plus belle des Kia, s’ accordent à dire les critiques, loin de l’esprit de la grosse Opirus, et même de la Hyundai Atos. Côté moteurs, la voiture est disponible avec 2 motorisations essence, un 1.000 et un 1.100, ce dernier pouvant être accouplé à une boite automatique, mais la différence de puissance entre ces 2 mécaniques est si faible, qu’on s’interroge sur l’utilité de ce choix. L’objectif de production est de 120.000 unités en année pleine, dont la moitié en Europe, et ils y parviendront assurément en 2005, car une version Diesel sera disponible à ce moment-là.
Autre voiture aux ambitions affichées, la nouvelle Micra. Première voiture conçue par le tandem Renault-Nissan, elle était promise, dès son lancement, en 1993, à un bel avenir. Tout en rondeurs, la nouvelle Nissan Micra aimerait à devenir incontournable sur le segment des citadines. C’est donc une jolie citadine qui part à l’assaut du marché. Les Japonais comptent dessus pour atteindre les 2,4% des parts de marché sur le segment B. Beaucoup de technicité. En particulier, la clef, remplacée par un simple bip que l’on conserve dans la poche. C’est le premier dans cette catégorie à adopter le principe bien simple du démarrage sans clé.
D’aucuns disent que la Clio, la C3 et la 206 n’ont qu’à bien se tenir. Toutes ces trois marques présentent chacune son atout. Disposant d’une bonne avance sur le marché, Fiat Panda doit compter désormais sur le retour de la concurrence dans un segment qui reste ouvert à l’innovation. La bataille sera forcément rude.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *