Un Fonds pour le commerce et la distribution

Un Fonds pour le commerce et la distribution

Porter la contribution du secteur du commerce intérieur au PIB de 61 milliards de dirhams en 2006 à 98 milliards de dirhams en 2012 et créer 200.000 emplois sur la période 2008-2012.  Ce sont les deux objectifs que veut atteindre le plan Rawaj. C’est ainsi qu’un Fonds pour le développement du commerce et de la distribution a été créé pour accompagner la dynamique que le gouvernement veut insuffler au commerce interne. Ce fonds sera mobilisé sur quatre axes. Le premier concerne la labellisation, la mise à niveau et la réhabilitation des espaces commerciaux. Ainsi, l’apport de l’Etat à ces opérations consistera dans le financement des projets spécifiques élaborés dans ce cadre par les opérateurs concernés dans la limite de 5.000 dirhams par commerçant pour les opérations d’étude et d’expertise et 20.000 dirhams ou 75% du coût total pour les opérations d’investissement. Ce fonds encouragera également l’émergence d’opérateurs de référence capables de mettre en œuvre de nouveaux concepts pour le développement de réseaux commerciaux marocains susceptibles d’étendre leur action à l’échelle nationale et internationale. Le Fonds contribue à hauteur de 4 millions de dirhams pour le financement de l’expertise nécessaire au développement de ces réseaux. Le troisième axe est relatif à la mise en place de zones d’activité commerciale répondant aux impératifs d’attractivité, d’accessibilité et de qualité des produits. Les coûts correspondants seront financés à hauteur de 80 % pour les études dans la limite de 2 millions de dirhams et de 20 % pour les investissements. Et enfin, il y a la mise en place de plans régionaux pour la définition des orientations devant présider à la restructuration du commerce et de la distribution sur le plan régional. Le coût global de l’opération est estimé à 900 millions de dirhams (voir encadré).
Certes, le secteur de la logistique et du transport profitera de cette dynamique.
En effet, le plan Rawaj vise à moderniser le commerce de proximité. Et ce pour accompagner l’évolution de l’économie marocaine dans son ensemble et du commerce intérieur en particulier marqué par l’apparition et le développement de la grande distribution et des réseaux de franchise.



Une opération de 900 MDH


Le coût global de l’opération est estimé à 900 MDH répartis comme suit :
– Un montant de 450 MDH à l’implantation de commerces de proximité sur 18.000 points de vente.
– Un montant de 100 MDH à l’émergence de nouveaux opérateurs nationaux.
– Un montant de 310 MDH pour la création de zones d’activité commerciale.
– Un montant de 40 MDH pour l’étude du schéma de développement du commerce intérieur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *