Un nouveau schéma d’accès terrestre pour le port de Casablanca

La compétitivité du port de Casablanca est déterminante pour l’extension de son hinterland et la conservation de ses parts de marché import-export. Le maintien et la croissance de ce port, poumon économique historique de la ville et nœud logistique central, requièrent une forte mobilisation. Le mode actuel d’accès terrestre au port et son intégration avec son hinterland limite fortement ses possibilités de croissance et ce à deux niveaux. Le premier concerne l’impact massif du trafic entrant-sortant du poids lourd sur la ville en termes de pollution et de congestion. Le deuxième est relatif au problème d’évacuation grevant la compétitivité du port (coût, délai, qualité de service). Pour pallier à ces problématiques, la stratégie nationale intégrée pour l’amélioration de la compétitivité logistique envisage de mettre en place un nouveau schéma d’accès à ce port et sa liaison avec les réseaux des ZLMF du grand Casablanca et celles des autres régions. Le nouveau schéma permettra l’amélioration du fonctionnement du port et sa focalisation sur les fonctions de manutention portuaire et la relocalisation des services logistiques au niveau du réseau des plates-formes logistiques du Grand Casablanca, notamment la ZLMF de Zénata. Le nouveau schéma repose sur le principe d’une connexion routière et ferroviaire de haute capacité entre le port de Casablanca et la plate-forme de la ville nouvelle de Zénata permettant la fluidification et la massification des flux de marchandises du port vers ladite plateforme conteneurs. En d’autres termes ce schéma s’appuiera sur trois axes. Le premier concerne le positionnement de la plate-forme conteneurs de la ville nouvelle de Zénata comme arrière-port pouvant servir d’interface pour l’import-export des conteneurs à travers une offre de services logistiques et un statut de zone sous douane en plus de la fourniture de services administratifs complets (douane, transitaires, contrôles). Le deuxième axe est relatif aux possibilités pour les importateurs-exportateurs et les opérateurs logistiques de continuer à utiliser l’interface actuelle du port de Casablanca pour l’importation-exportation de conteneurs. Et enfin, dans le troisième axe, il y a la mise en place d’une connexion routière et ferroviaire port-plate-forme de haute capacité permettant un fonctionnement intégré et efficace du système «Port-plate-forme». La connexion routière port-zone logistique de Zénata sera d’une longueur totale de 20 km.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *