Un projet qui engage toutes les composantes de la société marocaine

Un projet qui engage toutes les composantes de la société marocaine

C’est dans un contexte marqué par une dégradation de plus en plus rapide de l’environnement au Maroc, (selon les dernières évaluations, les tendances de dégradation de l’environnement sont estimées à 13 MM DH, soit 3,7 % du PIB), que le projet de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable est né. Appelée de ses vœux par sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le discours du Trône de 2009, cette charte a pour but de limiter les conséquences de l’accroissement de la population, les problèmes liés aux grands chantiers d’infrastructures, et de contenir les besoins en matière de santé publique et les contraintes éducationnelles grandissantes. «… Nous appelons le gouvernement à élaborer un projet de Charte nationale globale de l’environnement, permettant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles, dans le cadre du processus du développement durable….», avait annoncé sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le discours du Trône de 2009. Cette charte a pour but d’affirmer le droit de chacun de vivre dans un environnement sain et consacrer les notions de devoir envers l’environnement qu’il s’agisse de celles des citoyens, de celles des acteurs économiques et sociaux ou de celles des pouvoir publics. Les principes fondamentaux de la charte se résument ainsi : la précaution, l’action préventive, le principe pollueur-payeur, la participation, la responsabilité en matière de réparation des dommages à l’environnement. Elle a également pour principe l’intégration des préoccupations de l’ environnement dans toutes les politiques publiques. Élaboré entre le mois d’octobre et novembre 2009, le texte provisoire de la charte engage toutes les composantes de la société marocaine. Les pouvoirs publics sont appelés à renforcer le dispositif législatif et réglementaire national en matière d’environnement et de développement durable. Les collectivités locales doivent s’engager à prendre des mesures et des décisions concertées qui garantissent la protection et la préservation de l’environnement. La société civile a pour sa part un rôle important dans la prise en charge sociétale du développement durable. Concernant la démarche de l’élaboration de la Charte nationale, celle-ci a également fait l’objet de plusieurs rencontres de consultation à travers les seize régions du Royaume et ce du 15 janvier au 20 février. Ces rencontres avaient pour but d’échanger des idées, des propositions. Notons aussi que l’élaboration du projet final de la Charte devrait prendre fin au mois de mars et ceci pour permettre son adoption le 22 avril.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *