Un Salon annuel dédié pour le cheval

La région des Doukkala-Abda accorde une place particulière à l’art équin. Ce dernier est réputé par l’engouement accordé aux pratiques équestres particulièrement la tbourida (fantasia). L’histoire qui lie la ville d’El Jadida au cheval ne date pas d’aujourd’hui. Les forteresses de l’ancienne Mogador ont témoigné, à travers les siècles, du passage de diverses races hippiques. Le haras de la ville dispose d’environ quatre stations de monte. Les arabes barbes, les purs-sangs anglais et arabes forment sa principale composante chevaline. Le Salon du cheval d’El Jadida vient consacrer ce patrimoine hippique. Placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cet événement fête annuellement une centaine de chevaux des plus prestigieux. Initié par l’Association du Salon du cheval (ASC), cet événement qu’abrite la ville d’El Jadida met en relief le rôle que joue ce noble animal dans la dynamique socio-économique et culturelle du Royaume. Baptisée « fierté et passion», la première édition, organisée en octobre 2008, a connu le passage de près de 110.000 visiteurs. Le succès de sa deuxième année était sans précédent. Plus de 210.000 personnes ont répondu présents pour  admirer l’univers équin d’ici et d’ailleurs. Un record d’affluence pour cette nouvelle manifestation. Pendant six jours, plus de 600 chevaux étaient à l’honneur. Intitulé «Une seconde édition pour glorifier le patrimoine équestre marocain», le Salon du cheval d’El Jadida 2009 a mis au service des visiteurs une palette d’animations et de démonstrations riches et diversifiées, comprenant des galeries, des stands et des compétitions. Et ce, du 20 au 26 octobre 2009.  Par ailleurs, le salon a présenté cette année de nombreuses nouveautés. La superficie de l’espace a été augmentée de 50% pour atteindre les 9 hectares. De même, la dernière édition a connu une grande ouverture sur l’international. De ce fait, un concours mondial de sports équestres a été organisé pour la première fois à l’hippodrome Lalla Amina. Le programme de cet événement était très diversifié. Tbourida, expositions et spectacles ont été l’apanage des gens qui sont venues des différentes régions du Royaume. De plus, des stands ont été aménagés pour 72 exposants. Dans un décor  purement équestre, ces espaces valorisent le rôle prestigieux que joue le cheval dans l’identité culturelle nationale. De par sa visée socio-économique, le Salon du cheval d’El Jadida permet aux différentes structures institutionnelles de faire connaître leurs stratégies et produits. Des expositions d’équipements et de produits vétérinaires sont mises à la disposition des professionnels.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *