Universités d’été : Quand les jeunes Marocains du monde redécouvrent leur Maroc

Universités d’été : Quand les jeunes Marocains du monde redécouvrent leur Maroc

Décidément les Universités d’été, initiées par le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, sont une vraie réussite. En effet, ce ne sont pas moins d’un demi-millier de jeunes étudiants marocains à l’étranger qui ont souscrit à la 3ème édition des Universités d’été. Véritable manifestation culturelle et éducative, cette initiative s’inscrit directement dans le cadre de la stratégie 2008-2012 du ministère visant à engager plusieurs actions en faveur des jeunes Marocains résidant à l’étranger (MRE). Aussi, cette action vient en réponse à la demande de plus en plus forte de la communauté MRE qui tend à la préservation de l’identité nationale de ses nouvelles générations. Et s’inscrit dans le programme d’accompagnement et d’animation du séjour estival des membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger. Ainsi, suite au succès de la 2ème édition des Universités d’été organisées le mois de juillet 2010 en faveur de 500 jeunes Marocains sur neuf sites universitaires, à savoir Rabat-Souissi, Rabat-Agdal, Tétouan, Casablanca, Marrakech, Mohammedia, El-Jadida, Agadir et Oujda, la 3ème édition destinée à des jeunes âgés de 18 à 25 ans s’est tenue du 15 au 25 juillet pour environ 500 candidates et candidats de différents pays d’accueil, en partenariat avec sept universités. Il s’agit donc de l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan qui a accueilli 90 participants, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech accueillant également 90 participants, l’Université Ibn Zohr d’Agadir qui a reçu 90 participants, l’Université Mohammed V Agdal de Rabat qui a pris en charge 70 participants, l’Université Hassan II de Casablanca accueillant 60 participants, l’Université Hassan II de Mohammedia recevant pour sa part 50 participants et enfin l’Université Mohammed Premier d’Oujda accueillant 50 participants. Ainsi, cette initiative a pour objectifs spécifiques le renforcement des liens entre les nouvelles générations de la communauté marocaine résidant à l’étranger et leur mère patrie, la découverte de la culture marocaine ainsi que la propagation des valeurs civiques basées sur le dialogue et la tolérance. Mais, également, la découverte des atouts économiques, la sensibilisation aux changements socio-économique et politique du Maroc, la sensibilisation aux opportunités d’investissement au Maroc et l’apprentissage de la langue. Et donc ces Universités d’été sont la réponse idoine aux attentes de la communauté émigrée prenant des dimensions linguistique et culturelle axées sur la propagation des valeurs civilisationnelles du Royaume fondées sur la tolérance, le dialogue, la cohabitation et le renforcement de leur attachement à leur mère patrie. Dans ce sens, il est programmé dans ces universités de réaliser des activités diversifiées concernant le domaine linguistique, l’organisation de conférences et des visites à caractère culturel, économique, artisanal et artistique. Aussi, selon le ministère, ces universités offrent non seulement un espace d’apprentissage de la langue et de la culture marocaines, mais également des opportunités réelles pour que les jeunes MRE puissent rencontrer leurs homologues et les différentes composantes de la société marocaine (des universitaires, des élus, de grands responsables du secteur économique, des professionnels, des intellectuels, des artistes, des associations,…), permettant ainsi de renforcer et de créer des relations de convivialité et d’amitié entre les Marocains d’ici et d’ailleurs. Cette initiative, visant d’abord le renforcement de l’action culturelle, permet par ailleurs aux jeunes Marocains du monde de puiser dans l’identité marocaine de leurs parents les meilleurs éléments qui leur permettront d’affirmer leur propre identité et leur assurer une intégration sereine et constructive dans leur pays d’accueil. C’est justement dans ce cadre que le groupe composé de quelque 90 jeunes étudiants marocains du monde en visite dans la cité ocre participent à une série de rencontres interactives traitant de plusieurs questions d’actualité se rapportant, entre autres, à «La femme à travers le proverbe populaire marocain», «La régionalisation avancée et les réformes constitutionnelles au Maroc», «Les grands projets au Maroc», «L’initiative d’autonomie dans le Sahara marocain» et à «L’histoire de l’immigration marocaine». Au menu de ce périple figure également une série de visites guidées à nombre de monuments historiques de la ville, dont la mythique place de Jemâa El Fna, les Jardins de la Ménara ainsi que le Palais Bahia. Cet exemple démontre comment les Universités  d’été accompagnent l’enracinement des nouvelles générations dans les pays d’accueil par rapport au pays d’origine, défendent les droits et les intérêts des MRE aussi bien au Maroc que dans les pays d’accueil, font participer les compétences marocaines à l’étranger aux chantiers de développement au Maroc, et encouragent l’investissement productif des Marocains du monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *