Youssef Naamane : La préservation de l environnement, une dimension essentielle

Youssef Naamane  : La préservation de l environnement, une dimension essentielle

ALM : CAP TP a su forger sa place dans le génie civil au service du développement durable. Quels sont vos projets-phares ?
Youssef Naamane : Notre société s’est attelée, depuis sa création en 2007, à contribuer  par ses compétences en génie civil à collaborer  avec des traiteurs d’eau, à la réalisation des stations d’épuration des eaux et des stations de traitement d’eau potable.
Comme projet-phare, j’aimerais citer la station d’épuration des eaux usées de Tamuda Bay à Tétouan inaugurée en décembre 2011 par SM le Roi Mohammed VI,  offrant ainsi à la région entre les villes de M’diq et de Fnideq, un atout majeur pour la préservation de son milieu marin et naturel et l’amélioration de la qualité de l’eau de baignade, pour un meilleur développement du tourisme balnéaire. Cette station, réalisée en sous-traitance avec Biwater pour le compte de la société de gestion déléguée de l’eau et de l’électricité «Amendis», répond aux dernières normes internationales et exigences vis-à-vis de la protection du milieu récepteur.

Dans ces projets, quelle est votre démarche pour préserver l’environnement ?
CAP TP s’intéresse aux projets structurants à forte dimension de développement durable, et leur impact direct sur le développement socio-économique des régions du pays, en l’occurrence ceux ayant trait à la gestion quotidienne de nos ressources en eau.
La préservation de l’environnement dans de tels projets d’infrastructures hydrauliques constitue en effet une dimension essentielle, et pour laquelle notre société a su développer une démarche appropriée. Tout d’abord, CAP TP opte pour des partenaires qui intègrent la préservation de l’environnement, tout au long du développement de leurs activités, que ce soit lors de la conception, ou de la réalisation ou encore de l’exploitation.
Ensuite, la recherche constante, dans ce processus, entre les différentes parties prenantes de meilleures solutions aux besoins exprimés par les donneurs d’ordre, et qui prennent en compte les opportunités de notre développement socio-économique avec les spécificités de notre environnement et notre patrimoine. De même, CAP TP estime essentielle dans cette démarche l’implication et la participation des compétences humaines issues des régions où les projets sont réalisés, ainsi que le recours à l’utilisation des matières premières et matériaux qui s’y trouvent,  en intégrant une demande planifiée  et simple pour préserver l’hygiène du site où l’on travaille, la sécurité du personnel et l’environnement en collectant les déchets pour les évacuer aux décharges appropriées et en évitant de polluer la nappe.

En tant qu’entreprise de travaux, comment peut-on faire du développement durable une composante essentielle de tous les projets ?
Le développement durable est un taux générique qui intègre tous les critères nécessaires pour assurer un développement et une croissance durables.
En adhérant à cette démarche, nous nous engageons dans une stratégie de réduction des coûts directs et indirects, ce qui est le principal objectif du développement durable, comme je viens d’expliquer dans notre démarche de préservation de l’environnement, CAP TP tient à étudier profondément les projets en amont pour bien intégrer les dispositions environnementales tout au long de leur réalisation.
Ainsi, CAP TP essaie toujours d’optimiser les projets en termes de coûts et de délais de réalisation tout en préservant la qualité requise. Lors de la phase de réalisation, CAP TP aménage et entretient, avec grand soin, ses installations de chantiers de manière à réduire, autant que faire se peut, les conséquences négatives sur les travailleurs, les riverains et l’environnement avoisinant. De même, des actions de formation et de sensibilisation sont régulièrement organisées au profit de la main-d’œuvre par notre encadrement en matière de préservation de l’environnement, car nous considérons que le facteur humain est capital dans ce genre de projets. Par ailleurs, CAP TP utilise, à côté des ressources disponibles localement, les matériaux de construction provenant des fournisseurs avec lesquels nous partageons la démarche de préservation de l’environnement.

Quels sont vos projets à court terme et quelles sont vos perspectives pour ce secteur ?
CAP TP est en phase d’achèvement des travaux de génie civil de la station d’épuration des eaux usées à Khénifra, ainsi que la station d’épuration de l’usine de la Centrale Laitière à Meknès, pour entamer la réalisation d’autres stations à travers notre pays. Nos perspectives pour ce secteur sont d’exporter notre savoir-faire vers d’autres pays d’Afrique, et participer à leur développement de manière durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *