14ème trophée Maroc Equestre : Quand la passion dépasse le volet pécuniaire

14ème trophée Maroc Equestre : Quand la passion dépasse le volet pécuniaire

Le trophée sera marqué par la participation d’artistes et de champions à l’instar de Hicham El Guerrouj, Said Aouita, Said Chiba et Houcine Ammouta entre autres.

«Cette année, nous avons invité un champion mondial en attelage». Ainsi annonçait, jeudi à Rabat, Badre Fakir, les nouveautés du 14ème trophée Maroc Equestre qui se tiendra en soirée du 24 avril dans la capitale. Un événement organisé par la Fédération royale marocaine des sports équestres en partenariat avec OCP et d’autres sponsors pour récompenser les meilleurs cavaliers et chevaux de 2017.

A propos du champion convié, le président fondateur de Maroc Equestre indique qu’il s’agit du Français Benjamin Aillaud, «sacré meilleur meneur mondial en 2017 dans cette discipline». Dans ce sens, M. Fakir précise que celle-ci, soit l’attelage, n’est pas pratiquée, voire pas évidente.

Outre ce champion, d’autres sont attendus lors de l’événement. C’est le cas de Jad Guerraoui, champion du Maroc minime 2017, qui compte à son actif trois médailles d’or, Rachid Boukri, champion en endurance 100km, et Amine Sajid, champion du Maroc Senior 2017.

De plus, le trophée Maroc Equestre, qui se tient sous le signe « Le galop des étoiles…», sera marqué par la participation d’artistes et de champions à l’instar de Hicham El Guerrouj, Said Aouita, Said Chiba et Houcine Ammouta entre autres. «Nous attendons la confirmation de Brahim Asloum qui aime l’équitation et Abdellatif Benhassi. Nous espérons que Hervé Renard et Mustapha Hajji et bien d’autres seront avec nous», indique M. Fakir.

Du côté des artistes, il y aura des surprises selon le président fondateur.   

Quant à la participation de la gent féminine, elle n’est pas, selon ses dires, en reste. «Nous avons eu des podiums avec des femmes et hommes», précise-t-il. Dans ce sens, il conduit le cas de Jenny Guerraoui, mère de Jad, qui est championne du Maroc et a remporté des titres nationaux. «Nous voulions inviter une jeune cavalière mais elle a des cours», détaille-t-il. M. Fakir rappelle que sur les dix meilleurs mondiaux en équitation, 70% sont des femmes. «La gent féminine dont celle marocaine brille de mille feux en équitation», se félicite-t-il.

M. Fakir ne manque pas d’indiquer que des  surprises sont prévues par rapport aux 60 ans de la fédération et au cheval olympique, Floresco, qui sera récompensé aux côtés de son meneur Yassin Rahmouni. A son tour, le jeune cavalier, Samy Colman, sera consacré. 

Concernant le budget, M. Fakir indique que c’est le cœur qui s’exprime en équitation. «Dans notre sport, le geste de certains dépasse le volet pécuniaire contrairement à d’autres disciplines», enchaîne-t-il. Par contre, la volonté des partenaires de contribuer à cet événement et qui estiment que cette discipline n’a pas de prix à ses yeux. L’objectif ultime étant, selon ses dires, de «rendre hommage à nos champions. C’est notre devoir».

Pour rappel, le 24 avril est, depuis 5 ans, une date fixée pour le trophée Maroc Equestre. «Quel que soit le jour où le 24 avril tombera, ce sera le jour du trophée », conclut M. Fakir qui rappelle que cette date est celle de la création de la fédération.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *