21ème journée de la Botola Maroc Telecom D1: Le Raja, si près du fauteuil de leader

21ème journée de la Botola Maroc Telecom D1: Le Raja, si près du fauteuil de leader

L’OCS va beaucoup mieux et ne cesse de progresser. Le coup réussi en terre tadlaouie en est le parfait exemple. Il est déterminé à aller de l’avant. Mais il risque d’être stoppé dans son élan. Car l’adversaire du jour est d’un autre acabit. Le dauphin pourrait bien le surprendre même dans son antre.

Plusieurs duels à haut risque figurent au programme de la vingt-unième journée de la Botola Maroc Telecom D1. Il faut dire d’emblée que celui qu’abritera le Grand stade de Marrakech en match d’ouverture ce vendredi opposant le KACM au KAC, respectivement quatorzième et dernier au classement général, sera dramatique ! Toutefois le WAC et le FUS, engagés en Ligue des champions d’Afrique et l’IRT en Coupe de la CAF, ne feront pas partie du spectacle. Contentons-nous de ce qui est prévu. Au fait, KACM et KAC tardent à décoller. Tous deux végètent dans les bas-fonds du classement, quasiment en position relégable. Ceci est dû à un retard d’allumage. Pourquoi vont-ils si mal ? Une équipe peut s’effondrer puis se redresser.

Lors de la précédente journée, les partenaires de Brarou ont livré une bonne prestation loin de leur fief en faisant jeu égal avec ceux de Zakaria Hadraf. Ce n’est qu’aux ultimes minutes du temps réglementaire qu’Azarou a anéanti tous leurs espoirs. Cette défaite, Bahja et ses boys l’ont mal vécue. De leur côté, les riverains de Sebou n’ont pas su profiter de l’avantage du terrain ni du soutien du public venu en grand nombre pour la circonstance pour mettre un terme à la série noire en se contentant du nul devant le club de la capitale administrative. Ce partage de points a laissé un petit goût d’inachevé chez leurs supporters. Devant ce constat alarmant, Marrakchis et Kénitréens ne peuvent plus se permettre de gaspiller des points sous peine de compromettre leurs chances de maintien chez l’élite. C’est pour ça que leur confrontation s’annonce très délicate. Tout porte à croire que l’intensité sera à son comble. Malheur au vaincu !

Une autre rencontre sera très suivie, celle qui mettra aux prises le CAK à la RSB. Cette dernière a éprouvé toutes les peines à venir à bout du club de la Colombe blanche. Elle doit s’attendre à une résistance farouche de la part du club zayani comme ça été le cas à Tanger devant une formation également concernée par la course au titre. Les Marouane, Fakhr, Mansour et compagnie paraissent en mesure de jouer un vilain tour à leurs hôtes du jour. Mais gare tout de même à l’excès de confiance. D’ailleurs, les matchs se gagnent sur le terrain. De plus, la bande de Rachid Taoussi est réputée difficile à manœuvrer. Le succès obtenu devant les «Rojiblancos», le onzième de la saison, prouve que le dispositif berkani est bien huilé.

Dans la même perspective, un autre combat aura pour théâtre Saniet Rmel. MAT et CRA, adversaires du jour, ont perdu l’envie de gagner et ne cessent de laisser filer des points. Comme en témoignent récemment la défaite du premier à Berkane (1-0) et celle du second à domicile face au leader (1-2).

A dire vrai, le résultat ne reflète pas la physionomie des deux rencontres. Ce jour-là, leurs attaquants par précipitation et maladresse ont raté des occasions toutes faites devant la cage adverse. Pour mettre fin à l’hémorragie et renouer avec la victoire, les vingt-deux acteurs n’ont pas d’autre alternative que de se jeter corps et âme dans la bataille où tous les coups seront permis. Tout pronostic serait hâtif quant à l’issue de cette rencontre.

Le meilleur pour la fin. En effet, cette journée s’achève sur deux chocs explosifs à Khouribga et Safi. L’OCK recevra le DHJ et l’OCS accueillera le dauphin, le RCA.

Les phosphatiers n’ont pas pu résister à la furie des fers de lance de l’armada militaire et se sont inclinés 4-2. Ils auront à livrer une partition semblable sinon plus contre une équipe jdidie très coriace qui prône un football très offensif et qui ne veut en aucun cas perdre de vue le duo de tête, les coéquipiers de Koumya risquent de le payer très cher. Sur le terrain, ils devront montrer un autre visage s’ils veulent rattraper les points perdus au Complexe Prince Moulay Abdellah. A ce rythme, le spectre de la relégation plane sur leur tête. En revanche les «Requins bleus» sont sur la bonne voie. Il faut dire que depuis que l’entraîneur Amine Benhachem a pris les rênes de l’équipe, l’OCS va beaucoup mieux et ne cesse de progresser. Le coup réussi en terre tadlaouie en est le parfait exemple. Il est déterminé à aller de l’avant. Mais il risque d’être stoppé dans son élan. Car l’adversaire du jour est d’un autre acabit. Le dauphin pourrait bien le surprendre même dans son antre. Nul n’ignore que le parcours des «Aigles verts» impressionne. El la manière enchante les supporters. Ils tenteront de profiter de leur forme actuelle pour signer leur sixième victoire d’affilée. Voilà les Safiots bien avertis !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *