22ème journée de la Botola Maroc Telecom : L’IRT ne lâche pas prise

22ème journée de la Botola Maroc Telecom : L’IRT ne lâche pas prise

L’identité du premier relégable se profile de plus en plus. La nouvelle défaite du RAC, lanterne rouge avec 13 points, l’enfonce de plus en plus dans l’abîme.

Finalement, la 22ème journée de la Botola Maroc Telecom s’est achevée sans de véritables surprises. Le match au sommet ayant opposé le Hassania d’Agadir à l’Ittihad de Tanger au Grand stade d’Agadir n’a connu ni vainqueur ni vaincu.

L’enjeu était tel que chaque équipe était sur son qui-vive. Normal lorsqu’on sait que le fauteuil de leader est en jeu et qu’il fallait éviter de s’aventurer sans étudier les conséquences. Cependant, la Gazelle du Souss, devant son public, était acculée à la victoire. D’abord pour suppléer l’IRT et l’éjecter de son fauteuil, mais aussi pour contenter ses nombreux supporters qui voyaient en ce match la clé ouvrant la voie au titre.

Mais entre l’ambition des Gadiris de prendre les commandes et l’entêtement des Tangérois de ne pas lâcher prise, tout se jouait. Ce dilemme a contribué à ce résultat de parité (1-1).

D’entrée, les locaux ont voulu dicter leur loi en appliquant ce qu’ils savent le mieux faire :
conserver le ballon pour décontenancer l’adversaire. Une technique qui ne va pas tarder à porter ses fruits à la 22ème minute du jeu, Karim Berkaoui profite d’une jolie passe en profondeur pour marquer le premier but. Un but qui va mettre ses coéquipiers en confiance. Ils étaient même tous près de doubler la mise à plusieurs reprises, notamment par ce même Berkaoui, malchanceux en surface de réparation.

En deuxième période, Driss Lemrabet a secoué le cocotier des Hercules qui se sont montrés plus incisifs. La balance est devenue plus équilibrée. A dix minutes de la fin du temps réglementaire, Mehdi Naghmi remet les pendules à l’heure et arrache ainsi un point précieux pour son équipe.

Avec ce résultat, l’Ittihad de Tanger maintient son fauteuil de leader avec 41 points à deux unités de son rival du jour.

Cette journée a été marquée par un autre choc au niveau du bas du tableau. Il opposait le Rapide Club Oued-Zem au Racing Casablanca. Il s’agit de deux clubs qui ont assuré ensemble leur accession à la première division. A huit journées de la fin de la compétition, l’identité du premier relégable se profile de plus en plus. La nouvelle défaite du RAC, lanterne rouge avec 13 points, l’enfonce de plus en plus dans l’abîme au moment où elle permet au RCOZ d’améliorer sa situation et de se positionner à la 13ème place avec 24 unités, soit à sept points du premier relégable.

Enfin, l’Olympic de Safi poursuit sa fulgurante ascension puisqu’il enchaîne avec un quatrième succès de rang et cette fois face au Kawkab de Marrakech sur le score de 2 buts à 1.

Lors de ce derby régional, il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les filets trembler avec un premier but signé Hamza Khaba (53è) sur pénalty sifflé pour l’OCS, avant que son collègue Hamza Goudali ne double la mise à la 77è minute, tandis que le KACM a réduit le score durant le temps additionnel (90+1è) grâce à la réalisation de Mohamed Lahlali.

Cette victoire a permis à l’OCS de se positionner à la 5è place au classement général du championnat avec 34 points, dépassant ainsi l’AS FAR qui s’est inclinée samedi à Tétouan, face au MAT (1-0). Quant au KACM, il reste au 12è rang avec 25 points.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *