25 pays seront à l’épreuve à Marrakech

25 pays seront à l’épreuve à Marrakech

Après Rabat, Fès et Casablanca, le tour est à Marrakech pour accueillir le 4e Trophée international Mohammed VI de boxe. «Cette année, on a voulu continuer notre tournée et organiser cette compétition à Marrakech pour honorer chaque fois une ville du Royaume par l’organisation de cette manifestation», a déclaré à ALM, Belhaj Jaouad, président de la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB). Sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la quatrième édition connaîtra la participation de 25 pays qui seront en lice à la ville ocre. En l’occurrence, l’Egypte, l’Espagne, la France, la Jordanie, la Suisse, le Kazakhstan, les îles Comores, le Portugal et bien d’autre pays. Sans oublier la Tunisie, qui est en train d’effectuer avec la sélection nationale du 3 au 16 mai au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, un stage en commun préparatif pour la 4è édition du Trophée international Mohammed VI, prévue du 17 au 23 mai à Marrakech. Ce stage, qui intervient dans le cadre de la coopération bilatérale entre la Fédération royale marocaine de boxe et la Fédération tunisienne, réunira 24 boxeurs marocains, dont quatre filles et neuf tunisiens, dont deux filles. Le Maroc, pour sa part, sera représenté par trois équipes : l’équipe A, composée des dix pugilistes qualifiés aux Jeux Olympiques de Pékin ; l’équipe B, composée de jeunes espoirs et une équipe regroupant des Marocains résidents à l’étranger. Parmi les nouveautés de cette année, pour la première fois des boxeuses de différents pays auront la possibilité d’être présentes à cette édition. «Cette année, la boxe féminine aura l’occasion de participer à cette quatrième édition pour entamer un chemin au côté de la boxe masculine», a ajouté, M Belhaj. Il faut mentionner que l’équipe nationale de boxe sera supervisée par le directeur technique national Otmane Fadli, l’entraîneur national Rabeh El Hanafi, ses adjoints Abdelhak Achik et Youssef Srour et l’entraîneur national des dames, Mohamed Mesbahi. Par ailleurs, cette compétition sera un sérieux test pour les pugilistes nationaux pour bien se préparer avant les Jeux olympiques de Londres 2012.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *