27ème journée de la Botola Maroc Telecom D1: Course vers le titre de champion du Maroc : Dernière ligne droite pour le WAC ?

27ème journée de la Botola Maroc Telecom D1: Course vers le titre de champion du Maroc : Dernière ligne droite pour le WAC ?

Victoire ô combien précieuse du KACM sur l’IRT, mercredi, alors que l’horizon s’était nettement assombri après la défaite lors de la journée précédente face à l’OCS.

Chaque journée de la Botola Maroc Telecom D1 apporte son lot de surprises. Celle-ci, la vingt-septième du nombre, en fera-t-elle partie ?

Un plateau riche en ingrédients nous est proposé comme menu du jour. Une fois n’est pas coutume, toutes les confrontations se dérouleront à la même heure.

Dans une forme éblouissante, le leader poursuit sa course en solitaire, écrasant tout sur son passage dans le but de franchir la ligne d’arrivée en apothéose. Sa dernière victime n’est autre que le club du Boughaz dans son bastion (0-1). Profitant de l’avantage du terrain et du moral au beau fixe, les partenaires du Nekkach tiennent à récidiver face au Hassania d’Agadir. Et pour cause, ils ne veulent en aucun cas céder du terrain à leurs poursuivants immédiats. Vainqueur de l’OCK puis du FUS en milieu de semaine, le HUSA s’est éloigné de la zone de relégation.

L’arrivée de l’entraîneur espagnol, Bernard, sur le banc de touche a provoqué ce déclic après une série de mauvais résultats. Ses protégés vont tout faire pour revenir indemnes de ce périlleux déplacement à Casablanca.

D’ailleurs, les Soussis nous ont habitués à laisser de bonnes impressions à leur passage dans la capitale économique.

Pendant ce temps, le club zayani s’apprête à croiser le fer avec le dauphin dans une partie déséquilibrée. Tout sourit au DHJ qui enchaîne succès après succès.

Le dernier en date n’est autre que celui enregistré face à l’AS FAR. Côté CAK, il assure à ce jour son maintien. N’empêche que la défaite contre le FUS au stade Moulay Hassan est toujours dans les esprits. Sans aucun doute, les hommes de Samir Yaich auront une fois encore fort à faire face à un adversaire qui veut continuer son sprint et ne jure que par la victoire en espérant un faux pas du leader à domicile pour réduire l’écart.

Victoire ô combien précieuse du KACM sur l’IRT, mercredi, alors que l’horizon s’était nettement assombri après la défaite lors de la journée précédente face à l’OCS. Le KAC est, lui, dans la tourmente. Les coéquipiers de Chihani ainsi que ceux de Dehabi ne doivent pas s’attendre non plus à un traitement de faveur de la part des deux représentants de la capitale administrative, en l’occurrence l’AS FAR et le FUS. Ces deux clubs, après un début de saison chaotique, ont su trouver les ressources mentales pour se révolter. Seul bémol côté militaire, le faux pas enregistré contre une équipe toujours en course pour le titre, le DHJ. En revanche, les protégés de Walid Regragui ont signé un succès au détriment du CAK (2-0). Résultat qui leur a permis de se positionner à la septième place avec un capital de 36 unités et un match en moins. Concrètement, devant cette avancée apparente, on ne voit vraiment pas comment le KAC et le KACM pourraient les inquiéter.

L’autre rencontre qui s’annonce explosive, celle qui opposera le CRA au CKT. Deux formations qui sont proches l’une de l’autre, un seul point les sépare au classement. Le week-end dernier, elles ont répondu présent en réalisant la bonne opération en venant à bout respectivement du KAC (1-2) et de la RSB (2-0). Mais Rifains et Tadlaouis seront toujours obligés de lutter pour leur maintien. Ce qui explique que les vingt-deux acteurs devront impérativement obtenir les trois points de la victoire, s’ils désirent sortir de la situation désastreuse. Malheur aux vaincus !

Si l’OCS est sur un petit nuage, l’OCK en est lui descendu à Agadir, après deux victoires successives (RCA, IRT). Le but inscrit par Abdelghani a fait mal très mal aux Jamaoui et compagnie. Une bataille non moins ardue les attend à domicile contre les Safiots. Voilà un gros duel entre phosphatiers qui promet d’être intense. Très à l’aise et loin de toute pression et nervosité, l’effectif abdi entamera la partie avec prudence.

Passons maintenant au derby régional du Nord qu’abritera le stade Saniet Rmel, mettant aux prises les deux voisins, le MAT et l’IRT. Les deux clubs paraissent plus fébriles dans leurs récentes confrontations. A dire vrai, depuis le limogeage de Benchikha, les Tangérois n’ont gagné qu’un seul match contre les Safiots (1-0) sous la houlette de Mohamed Sabek. Quant aux Tétouanais, ils ont été laminés par les Rajaouis, enregistrant ainsi leur douzième défaite de la saison.

Certains de leurs supporters croient déjà percevoir les signes d’une possible chute aux bas-fonds. Que dire de plus que l’affaire entre les deux voisins peut basculer en faveur de l’un comme de l’autre.

Et pour finir, cap sur la ville de Berkane où son club local attend de pied ferme les Verts. Défaits par les Tadlaouis lors de la précédente journée, les Berkanais ont été stoppés dans leur élan. Les deux buts encaissés leur ont fait terriblement mal. Qu’en sera-t-il face aux Rajaouis ? En concédant la défaite devant l’éternel rival, le RCA s’est éloigné du podium. Reste en jeu une place qualificative en Ligue des champions d’Afrique. Les protégés de Fakhir y croient plus que jamais. L’écrasante victoire aux dépens du MAT est un signe qui ne trompe pas. Mais gare tout de même au sursaut d’orgueil des hommes de Rachid Taoussi. Revenir avec les trois points de la victoire est une hypothèse envisageable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *