3ème édition du «Sand Rugby 2016» à Merzouga: A l’assaut des sables !

3ème édition du «Sand Rugby 2016» à Merzouga: A l’assaut des sables !

1.100 km minimum chaque week-end pour jouer un match c’est la distance que parcourent les jeunes rugbymans du club pour exercer leur activité sportive favorite.

Dans la vallée de Merzouga, au cœur du désert, a surgi «Sand Rugby», le Rugby des sables, dans sa 3ème édition. Un événement qui a eu lieu du 28 au 30 octobre 2016 à la Kasbah de Toumbouktou. «C’est un événement breveté qui n’existe nulle part au monde», souligne Dorayde Belbaraka, fondateur et organisateur de cet événement inédit.

Avant l’événement, l’association «La mêlée des palmiers» avait créé un club à Tinghir, c’était au niveau scolaire, les jeunes avaient remporté deux fois le titre de champion. C’est ainsi que ces jeunes ont remporté le premier titre en 2008. Jusqu’à 2016, le club a joué dans toutes les catégories du championnat national et est arrivé en demi-finale de la Coupe du Trône du rugby à sept et l’année dernière le club est passé au rugby à 15.
Pour ce qui est de la partie formation des cadres, les organisateurs de l’événement ont misé sur la formation des jeunes. «On a pu envoyer un jeune et une fille au Centre Moulay Rachid pour la formation des cadres  où ils ont pu obtenir leur licence professionnelle en sport. Le jeune a obtenu une licence en rubgy qui lui permet d’être actuellement le directeur général du club et le directeur sportif d’un centre sportif à Errachidia».

Rugby des sables, mais pas que cela

Concernant la partie encadrement, l’association a pu former huit joueurs séniors qui forment à leur tour les plus jeunes du club. Celui-ci est géré par les jeunes de la population de Tinghir.  Avec le peu de moyens dont le club dispose, l’innovation est la clé du développement du club, d’où la création de l’événement «Sand Rugby». Selon les responsables du club, la région de Draâ-Tafilalet dispose de capacités que le club essaye d’optimiser pour faire profiter les jeunes issus de ce milieu. D’ailleurs un partenariat a été signé entre le club et la Région comme étant la seule association sportive partenaire.

Selon Dorayde Belbaraka, «la Coupe du monde de rugby à Moscou nous a permis d’exposer notre projet et nous n’avons eu que des effets positifs de la part de la communauté mondiale du rugby. La première édition était en 2014, par la suite notre concept a été présenté à la communauté francophone au salon du rugby à Paris. C’est alors que les médias francophones ont commencé à s’intéresser au Sand Rugby».

De la sueur à la rigueur

1.100 km minimum chaque week-end pour jouer un match c’est la distance que parcourent les jeunes rugbymans du club pour exercer leur activité sportive favorite. Des distances qui n’ont pas empêché les jeunes filles et garçons de persévérer pour un jour hisser haut le drapeau marocain dans les compétitions sportives. Six catégories dont une dans le désert pour les filles cette année. Les jeunes de la région brillent par leurs performances sportives. D’ailleurs l’équipe nationale de rugby compte trois jeunes de la région qui ont remporté dernièrement le Championnat arabe de rugby.

L’objectif de «Sand rugby» est d’élargir ce partenariat à d’autres provinces de la région, la prochaine sera Errachidia. Par ailleurs, le club compte 160 adhérents et 8 entraîneurs, le nombre de ces derniers reste insuffisant par rapport aux ambitions portées par les organisateurs de cet événement.

Leila Ouchagour

(Journaliste-stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *