5.000m : après Gebre, voici Bekele

5.000m : après Gebre, voici Bekele

La relève sur 5.000 m est désormais assurée. On le pressentait, certes, mais ça s’est officialisé lundi dernier, lors du meeting d’athlétisme d’Hengelo aux Pays-Bas. Étoile montante du fond, l’Ethiopien Kenenisa Bekele a survolé la distance pour établir, à la fin du parcours, un nouveau record.
12min 37secs 35/100 est la nouvelle barre placée par le jeune athlète, soit une revue à la baisse de plus de deux secondes. Âgé à peine de 21 ans, Bekele aura ainsi détrôné un certain Haile Gebrselassie, le dinosaure qui avait pulvérisé le record, le 13 juin de l’année 1998 à Helsinki, établissant un timing de12min 39secs 36.
Kenenisa Bekele, qui est entré de plain-pied dans la légende de l’athlétisme, n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles, après avoir constaté de visu le chrono de sa performance. « Je suis surpris par le chrono. Je ne pensais pas que c’était possible. Cela fait bizarre de se dire que j’ai fait mieux qu’Haile », avait-il reconnu à l’issue de la course.
Une course durant laquelle il a souffert, même s’il paraissait détendu du départ à l’arrivée. « La course a été très difficile car j’ai dû courir sans rythme, tout seul», a précisé Bekele. En effet, pour en arriver là, le nouveau recordman a dû suer eau et sang car, dès la cinquième minute, il est passé en tête. Prenant le commandement de la course, Kenenisa Bekele a dû «naviguer» seul durant plus de sept minutes, jouant ainsi le rôle du lièvre qu’il ne fut pas. Un autre compatriote l’accompagnait dans cette entreprise. Il s’agit de Mulegeta Wondimu.
Mais Bekele ne tardera pas à s’en débarrasser, prenant seul la tête de la course en y imprimant son rythme. Un rythme qu’il a soutenu mais qui, on n’en doute point, aura nécessité beaucoup d’effort. Car le plus dur dans pareille situation est la pression ascendante, au fur et à mesure que l’on avance dans la besogne, fruit des poursuivants qui peuvent à n’importe quel moment se monter hostiles. Ce qui fait que l’on risque de se donner à fond et mettre ses piles à plat.
Donnant un ton de plus en plus rapide à sa cadence, l’Ethiopien a vite réussi à se dissocier du groupe et à creuser l’écart avec les autres concurrents, pour évoluer en solitaire une bonne partie de la course. Les encouragements du public aidant, Bekele foncera tête baissée jusqu’à accéder à la récompense suprême. Ce nouveau record vient enjoliver une palette bien agrémentée en performances. En effet, il est à noter que Bekele dispose d’un palmarès non des moindres avec, notamment, le record du 5.000 m en salle (12min 49secs 60 à Birmingham) et un titre de champion du monde du 10 000 m. Par ailleurs, cette dernière distance représente la convoitise du jeune Ethiopien, qui a dorénavant mis le record du 10 000 m dans le collimateur. Distance qu’il disputera lors des JO d’Athènes, au cours desquels il va bouder le 5.000 m.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *