550 millions DH pour l’athlétisme

550 millions DH pour l’athlétisme

Après le football, c’est au tour de l’athlétisme national de bénéficier d’un contrat-programme visant à améliorer les performances de ce sport. La convention a été signée, mardi 12 mars, au Centre d’accueil et de conférences à Rabat entre le gouvernement et la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA).
La cérémonie s’est déroulée sous la présidence du Premier ministre Driss Jettou. Le document, qui a été, entre autres, signé par le président de la FRMA, Abdeslam Ahizoune, en présence de plusieurs hauts responsables, devra permettre à l’athlétisme national d’entrer dans l’ère du professionnalisme.
La contribution de l’Etat pour le financement de ce programme, qui s’étale sur cinq ans, s’élève à 260,4 millions de dirhams. Les collectivités locales s’engagent à verser 129 millions de dirhams tandis que la FRMA y consacrera un budget de l’ordre de 158,8 millions de dirhams.
L’accord comprend plusieurs volets. Notamment le renouvellement des équipements sportifs techniques, la mise à niveau des modes de formation, le renforcement des ressources humaines ainsi que l’amélioration des capacités de gestion.
Concernant les infrastructures, le texte prévoit la création de nouveaux centres de formation en collaboration avec les collectivités locales. Il sera aussi question de renouveler les infrastructures existantes qui seront dotées de pistes synthétiques et des équipements nécessaires. 
Le contrat-programme vise également à améliorer l’organisation des différentes manifestations internationales tenues au Maroc, comme le Marathon de Marrakech ou encore celui de Casablanca. D’autres meetings internationaux de qualité conformes aux normes internationales devront aussi être mis en place.
En vertu de cet accord, les Ligues régionales, qui sont au nombre de seize, vont bénéficier d’un soutien de l’Etat pour qu’elles puissent s’acquitter pleinement de leur tâche.
La Fédération royale marocaine d’athlétisme s’engage, pour sa part, à ce que le Maroc soit parmi les dix meilleurs pays au niveau mondial d’ici 2011. Elle devra également augmenter le nombre des athlètes qu’elle prend en charge. Ce nombre devra passer de 150 actuellement à 800 en l’an 2011. Pour atteindre ces objectifs, la FRMA devra aussi renforcer ses structures humaines.
Le contrat prévoit enfin la création d’un comité de suivi annuel qui sera composé de tous les départements concernés par le projet. Il s’agit, bien entendu, de la Primature, du ministère des Finances, du ministère de l’Intérieur, du ministère de l’Education nationale, du ministère de la Santé publique, du ministère des Travaux publics et de la FRMA.
Cette dernière, rappelle-t-on, est la deuxième fédération sportive à avoir bénéficié d’un contrat-programme de mise à niveau après la FRMF. La prochaine fédération qui signera un document pareil sera celle du tennis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *