Ça « Carton » dans tous les sens !

Ça « Carton » dans tous les sens !

Voilà un match qui restera dans les annales de la Coupe du monde ! La rencontre, qui a opposé le Portugal aux Pays-Bas au terme du huitième de finale de la Coupe du monde 2006, s’est transformée en un véritable champ de bataille où les cartons jaunes et rouges ont été distribués dans tous les sens. Sept cartons jaunes et deux exclusions côté néerlandais. Et neuf avertissements et deux exclusions côté portugais. Bref, le jackpot ! 
Durant ce match, qui s’est terminé par une victoire des Portugais sur un score de 1-0, l’arbitre russe, Valentin Ivanov, qui détient désormais un nouveau record, n’a pas pu maîtriser la situation. Il n’a pas su calmer le jeu alors que les accrochages entre Portugais et Néerlandais se sont multipliés. L’arbitre était hélas la fausse note de ce match, sensé être de haut niveau.
La rencontre a connu un départ intense. Cependant, les multiples actions anti-jeu, doublé d’un excès d’agressivité, a poussé ce dernier à sortir son carton jaune à vingt reprises. En effet, Valentin Ivanov s’est trouvé face à un dilemme : soit d’appliquer le règlement à la lettre, soit suivre les recommandations de la FIFA (selon lesquelles il faut éviter au maximum le recours aux cartons rouges). Et il ferma donc les yeux sur certains actes graves, mais se montra sévère face à certaines situations qui méritaient un peu d’indulgence.
Exemples flagrants : à la 63e, Figo s’écroule après un léger contact avec Khalid Boulahrouz, qui écope d’un second carton jaune et quitte à son tour la pelouse de Nuremberg.
Mais lorsque ce même Figo donne un coup de tête à Van Bommel, l’arbitre, lui, ne fait rien ! Même pas un petit carton jaune. Cette attitude de l’arbitre Ivanov a mis le feu à la pelouse. Plusieurs accrochages se suivront et ainsi il perdra le contrôle de la situation. Il faut reconnaître que le match a été un peu agité. Dès la deuxième minute, un tacle de Mark van Bommel sur Cristiano Ronaldo était sanctionné d’un premier carton jaune. Ensuite, c’était le tour de Khalid Boulahrouz (8e) et le Portugais Maniche (20e), tous deux sanctionnés par des cartons jaunes suite à des tacles violents. Et une première expulsion intervenait à la 45e minute quand le Lusitanien Costinha recevait un second carton jaune après une faute sur Phillip Cocu (31e). Notons que l’unique but de la rencontre a été inscrit durant cette première période. À la 23è minute du jeu, le milieu Maniche a réussi à battre le gardien hollandais Van Der Sar après une action collective menée par Deco et Ronaldo.
Mais dès l’entame de la seconde mi-temps, les esprits ont commencé à chauffer, énormément ! L’atmosphère devenant de plus en plus explosive, les fautes se multiplient et les cartons jaunes "pleuvent" sur la pelouse. Notre arbitre aurait pu mieux gérer la situation, s’il avait imposé sa loi dès le début. Mais hélas, il a été très vite dépassé par les évènements. Ce n’est pas la première fois dans ce mondial que l’arbitrage fait défaut. Mais là, ça commence à prendre de l’ampleur. À se demander où en est le football dans tout cela ? En donnant priorité au business, la FIFA néglige l’un des aspects important sde ce sport: l’arbitrage.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *