À la conquête de l’Afrique

Souvenez-vous. Le 05 avril 1997, un groupe de jeunes joueurs, entraînés par Rachid Taoussi remporte la Coupe d’Afrique des Nations juniors. Même si les phases finales de cette prestigieuse coupe se déroulaient à Meknès et Fès, rares sont ceux qui voyaient les Lionceaux champions d’Afrique. Et pourtant, la Coupe leur est revenue. Magistralement.
Au terme d’une rencontre à couper le souffle contre les Bafana-Bafana d’Afrique du Sud, les nationaux l’ont remporté par un but à zéro. Un but signé Adil Ramzi. Six années plus tard, nos juniors entendent rééditer cet exploit. Ils prennent part à la 13ème édition de la Coupe d’Afrique des Nation qui aura lieu du 04 au 18 janvier au Burkina Faso. Les hommes de Fathi Jamal se sont envolés jeudi pour Ouagadougou alors qu’ils devaient y être depuis au moins une semaine. Le coach national n’a d’ailleurs pas caché sa contrariété quant au programme de préparation de ses poulains.
Nos juniors n’ont en effet pas pu jouer les rencontres amicales contre plusieurs équipes africaines, que contenait le programme préalablement établi. Au terme des divers stages de concentration tenus à Maâmora et aux Emirats Arabes Unis (deux semaines), l’entraîneur national a choisi 20 joueurs. Tous évoluent en championnat national à part trois éléments. Il s’agit du sociétaire du PSG Ahmed Kantari, Driss El-Akchaoui (Roozendal/Pays-Bas) et Ismail Badaoui qui évolue à Troyes.
L’équipe nationale arrivera donc au Burkina Faso quelques heures à peine avant son premier match de la compétition qui l’opposera à son homologue ghanéenne le dimanche 05 janvier à Bobo Dialassou, la capitale économique du pays. Les Lionceaux de l’Atlas évolueront dans le groupe B aux côtés du Ghana, de l’Egypte et de la Côte d’Ivoire. Juste après le tirage au sort, le sélectionneur national a estimé, dans une déclaration à Aujourd’hui Le Maroc que le tirage au sort n’a pas été clément pour son équipe. Pour Fathi Jamal, la difficulté de ce groupe réside dans le fait que les quatre équipes en lice ont le même niveau. Elles détiennent les mêmes chances de qualification. Il ne reste plus aux joueurs nationaux sélectionnés par le coach national que de se démarquer par leur volonté et leur comportement sur le terrain. Atouts qui leur ont permis d’accéder à ces phases finales, qualificatives de la Coupe du Monde Juniors, prévue la même année aux Emirats Arabes Unis. Les adversaires du Maroc sont donc tous de sérieux prétendants au titre. Les Ghanéens ont déjà remporté le titre deux fois, en 1993 et 1999, alors qu’ils en étaient les hôtes. Ils seront d’autant plus difficiles à vaincre qu’ils sont restés sur une défaite en finale de la toute dernière édition organisée en 2001 en Ethiopie. Ils ont été battus 2-0 par l’Angola. Le Ghana est également finaliste de la coupe du monde des Juniors en 2001 en Argentine, face à la sélection du pays hôte (3-0), alors que leur victime en demi-finale n’était autre que l’Egypte (2-0), l’autre adversaire des Lionceaux. Les Pharaons détiennent les titres de 1981 et 1991, deux éditions organisée également sur leur territoire. Ils sont également des habitués du podium puisqu’ils ont occupé la troisième place à trois reprise, en 1993 et 1999 au Ghana et en 2001 en Ethiopie. Seule la Côte d’Ivoire, dans ce groupe, n’a jamais atteint le sacre, mais elle a été finaliste à deux reprises (1983 et 1991) et trois fois demi-finaliste (1985, 89 et 97). Un palmarès qui fait des Eléphants de sérieux prétendant au titre. Leur rencontre avec les nationaux, le 08 janvier, s’effectuera sur un fond de revanche. Ils n’ont sûrement pas oublié leur défaite face aux Lionceaux en demi-finale de l’édition de 1997 à Fès.
Le match d’ouverture opposera samedi au stade du «4 août» les Etalons du Burkina Faso aux Bafana Bafana d’Afrique du Sud, arrivés depuis samedi dernier au Burkina. Le pays organisateur, évoluera au sein du groupe A face à l’Afrique du Sud, le Gabon et le Mali dans la capitale Ougadougou. Les deux matches de demi-finales de cette échéance africaine auront lieu le 14 janvier à Ougadougou, alors que la finale est prévue le 18 janvier au même stade.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *