Abdelati Iguider : Un athlète qui promet

Abdelati Iguider : Un athlète qui promet

L’athlète marocain Abdelati Iguider a confirmé sa bonne préparation pour défendre la réputation de l’athlétisme national, après sa qualification dimanche pour la finale du 1500 m.
Iguider a terminé deuxième de la première série en 3 min 37.21, derrière le Kényan Kiprop Asbel Kipruto (3:37.04), lors des demi-finales. «La qualification pour la finale n’était guère facile vu la force des adversaires et leur détermination à aller en finale», a déclaré Iguider.
«J’ai contrôlé la course et attendu le moment propice pour accélérer et donc m’assurer une place parmi les cinq premiers», a-t-il dit, ajoutant que le rythme était rapide au début et à la fin de la course. Iguidder a assuré qu’il ne ménagera aucun effort lors de la finale, pour tenter de décrocher une médaille olympique, ajoutant qu’il visionnera l’enregistrement des qualifications afin d’élaborer une tactique adéquate pour cette finale. Iguider participe pour la première fois aux jeux olympiques.
Sur la même distance, son compatriote Mohamed Moustaoui a raté sa qualification en se contentant de la dixième place dans la deuxième série (3:40.90).
Cette course a été dominée par le Bahreïni d’origine marocaine Rachid Ramzi (3:37.11) devant le Français Mehdi Baala (3:37.47). Le Britannique Andy Baddeley a pris la troisième place en 3:37.47. Originaire de la ville de Ouarzazate, Abdelati Iguider est né en 1986. Un jeune athlète de demi-fond qui ambitionne de faire partie des grands de cette distance. Abdelati Iguider a été révélé au grand public après qu’il ait remporté la médaille d’or, sur l’épreuve du 1.500 m aux championnats du monde juniors d’athlétisme en 2004 en Italie. Médaillé d’argent en 2006 aux mondiaux juniors, le Marocain détient aujourd’hui dans ces 29 èmes Olympiades de Pékin avec Mehdi Baala, Rachid Ramzi et Kiprop Asbel Kipruto les faveurs des pronostics du 1.500 m. «Iguider pourrait décrocher l’une des médailles. Il fait partie des favoris de la course», a estimé l’ex-directeur technique national d’athlétisme Aziz Daouda, sur la chaîne d’Arriyadia. Iguider espère renouveler les exploits des deux champions olympiques, Saïd Aouita et Hicham El Guerrouj. Le jeune athlète, âgé de 22 ans, a réalisé sa meilleure performance mondiale de l’année sur 1.500 m en s’imposant, en 3 min 32 sec 63/100, lors de la réunion d’athlétisme de Rehlingen en Allemagne. Il a enlevé 64 centièmes à sa précédente MPM (3 min 33 sec 27/100), établie le 9 mai 2008 à Doha. Avec le jeune Iguider, les nationaux espèrent retrouver l’éclat d’il y a quelque années. Ils espèrent renouer avec les titres de champions olympiques, en l’absence de gros calibres de cette distance, notamment l’Américain d’origine kényane, Bernard Lagat. Assidu et sérieux, Iguider, semble aussi au mieux de sa forme.
D’autre part, sur l’épreuve du 10.000 m, Abdellah Falil et Mohamed Hachimi ont eu du mal à passer à la finale. Falil est arrivé 16ème en 27:53.14, alors que Hachimi a abandonné. Hachimi a déclaré «vers la fin de la course, je ne me sentais pas bien. En plus, Le rythme était très élevé ». Cette épreuve a été remportée par Kenenisa Bekele qui a conservé son titre en établissant au passage un record olympique en 27 minutes et 01,17 seconde.
Il a devancé son compatriote Sileshi Sihine, médaillé d’argent en 27:02.77, et le Kenyan Micah Kogo, médaillé de bronze en 27:04.11.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *