Abdelkader Kada : «La participation marocaine aux JO 2012 sera remarquable et fructueuse»

Abdelkader Kada : «La participation marocaine aux JO 2012 sera remarquable et fructueuse»


ALM : Comment évaluez-vous la prestation des athlètes nationaux lors des Mondiaux de Daegu?
Abdelkader Kada : Le bilan de la participation marocaine aux 13èmes Mondiaux d’athlétisme de Daegu est positif par rapport à celui de Berlin-2009 qui a connu une déception au niveau des résultats. Nous avions des athlètes qui ont échoué au pied du podium, mais sans remporter aucune médaille. L’opinion publique et la presse en général n’ont pas apprécié les résultats sans ramener aucun métal. Je comprends cela parfaitement, puisqu’il y avait des athlètes qui ont tellement déçu et n’ont pas été à la hauteur de la confiance placée en eux. Je crois qu’il faut développer de plus en plus la maturité technique et physique chez les athlètes pour être fin prêts dans les prochaines échéances. Les athlètes doivent également appliquer les orientations de leurs entraîneurs.

Comment réagissez-vous face à l’appel de certains athlètes qui revendiquent votre départ?
Vous savez que j’allais quitter la Fédération de l’athlétisme, il y a deux ans, mais Nawal Moutawakel, l’ancienne ministre de la jeunesse et des sports, ne m’a pas laissé partir. Aujourd’hui, il faut que ces gens réussissent d’abord à convaincre le bureau fédéral de la FRMA pour que je quitte. Et je n’aurais aucun problème. Au contraire, je vais les remercier pour cela. Et leurs dires ne me font ni chaud ni froid. D’ailleurs, j’ai des offres à l’étranger, notamment au Qatar avec des salaires imaginaires, mais je préfère rester dans mon pays pour continuer à donner de mon expérience et de mon savoir-faire, acquis il y a quinze ans, aux jeunes athlètes qui veulent former une bonne carrière en athlétisme.

Que pourriez-vous dire sur Hicham Seguini ?
Hicham Seguini est un jeune athlète qui a beaucoup de qualités et de capacités techniques. Je ne l’ai pas laissé partir à Daegu parce que le niveau là-bas est très élevé par rapport à ses capacités et que cette expérience aux championnats du monde ne va lui servir à rien. Il n’a que 17 ans et l’avenir est encore devant lui.

Après Daegu, les athlètes seront-ils en forme pour les JO de Londres ?
Après le retour de Meryem Alaoui Selssouli au 1500m et le marathonien Jawad Gharib, nous allons augmenter les chances de remporter une ou trois médailles aux Jeux olympique de Londres. Nous sommes en train de nous préparer afin d’éviter tous les faux pas commis aux Mondiaux. Je suis optimiste quant à l’avenir de l’athlétisme national. Je suis confiant que la participation marocaine aux JO-2012 serait remarquable et fructueuse.

Cela fait 15 ans que vous êtes à la FRMA, souhaitez-vous être un jour le président ?
Je n’ai pas le profil du président de la FRMA. Je me trouve plus en technicien qu’en autre chose. Je suis un homme de terrain qui est toujours prêt à orienter les jeunes espoirs en athlétisme pour former des athlètes de qualité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *