Abdelkhalek Louzani : «Le Maroc est le champion des occasions ratées»

Abdelkhalek Louzani : «Le Maroc est le champion des
occasions ratées»

ALM : Quelle analyse faites-vous du dernier match du Maroc face au Togo ?
Abdelkhalek Louzani : Nous avions eu la chance de tomber devant deux équipes sans âme, à savoir le Cameroun à Yaoundé et la récente rencontre face au Togo à Lomé. Malgré cela, notre équipe a eu du mal à s’affirmer. Quand on voit que l’effectif du Onze national change tout le temps, qu’il n’a jamais pris une orientation sereine, on se rend compte des difficultés rencontrées. L’équipe nationale a dans ses rangs les meilleurs buteurs des championnats hollandais et français dont Mounir El Hamdaoui et Marouane Chamakh, hélas, avec le Maroc, leurs prestations manquent. Il y a certainement des problèmes liès à la mauvaise organisation du jeu qui ne correspond pas à leurs qualités footballistiques. Il appartient aux gestionnaires nationaux de trouver les failles. Nous espérons une qualification à la CAN même si ce rêve s’éloigne. L’équipe nationale était championne des occasions ratées.

A maintes reprises, on change d’entraîneur. Est-ce c’est notre principal souci ?
Le choix de l’entraîneur dépend de la personne qui l’opère. Celle-ci doit avoir largement de connaissances en football. C’ est un métier à part entière. Les responsables de la Fédération royale marocaine de football doivent connaître l’environnement de notre football. Ils n’en connaissent rien du tout.

Pourquoi le niveau du football marocain recule ?
Pendant une dizaine d’années, on a toujours posé la même question. Il faut avoir des responsables compétents qui connaissent bien la mentalité et la culture du joueur marocain. Il faut aussi que l’on pense à un football de rentabilité et non à un football de consommation.

Que pensez-vous du plan gouvernemental pour la mise à niveau du football ?
Je suis rentré au Maroc en 1982. Et j’ai entendu parler de plusieurs plans pour la mise à niveau du football national.
Un plan doit être lancé par des professionnels. Autrement, il ressemblera à tous ces autres passés qui étaient publiés sans aucune exécution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *