Aboucharouane et Chadli de retour

Aboucharouane et Chadli de retour

Le sélectionneur national, Badou Zaki, vient d’annoncer la liste des 23 joueurs convoqués pour le prochain match de l’équipe nationale de football face au Kenya, le 9 février prochain, au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat rencontre comptant pour les éliminatoires combinées de la Coupe d’Afrique des Nations et du Mondial 2006, respectivement en Egypte et en Allemagne. Des 22 acteurs retenus par le coach national, on notera le retour en équipe nationale de Walid Regragui, dont l’absence a été ressentie comme un coup dur pour le onze national.
Car aucun joueur, de tous ceux qui lui ont succédés, n’a pu remplir le vide laissé par le sociétaire de Racing Santander. Le retour de Regragui intervient, donc, quelques jours seulement après son premier match dans la Liga, samedi dernier. Face au FC Barcelone, et toute son armada de stars, Regragui, a surpris plus d’un, y compris Zaki. «Ce n’est pas évident de jouer à ce rythme face à une équipe comme le Barça après plusieurs mois d’absence», avait déclaré ce dernier.
Surnommé «l’infatigable» par ses ex-coéquipiers à Ajaccio, Regragui n’a pas encore retrouvé toute sa forme, mais sa présence rassure. Titulaire tout au long de la rencontre, Regragui a prouvé qu’il était à la hauteur de la confiance que lui a faite l’entraîneur du Racing de Santander, Lucas Alcaraz. Pour le reste de l’effectif, pas de grands changements, si ce n’est le retour parmi les Lions de l’Atlas de l’homme fort du Raja en ce moment, Hicham Aboucharouane. Si Zaki a fait appel à ses services, ainsi que ceux de Sami Tajeddine et Mustapha Chadli, ce n’est pas sous la pression du public rajaoui comme le prétendaient certains, mais, tout simplement, parce qu’ils le méritaient. Choix qui, selon Badou Zaki, reste à justifier. Après une traversée du désert, Aboucharouane a dû travailler dur pour retrouver toutes ses qualités techniques et physiques, mais aussi le chemin des filets. Contrairement à lui, Sami Tajeddine a su gagner la confiance de Zaki grâce à sa régularité. D’ailleurs, il est l’un des rares joueurs du championnat national à avoir cette qualité. Occupant le même poste que Regragui, Tajeddine, qui en est à sa troisième sélection, n’a pas eu de difficultés à s’adapter en équipe nationale. Amine Rbati, considéré par les observateurs comme le futur successeur de Noureddine Naybet, est l’un des rares joueurs du championnat national à s’imposer en équipe nationale. En tout, ils sont quatre Rajaouis à rejoindre le onze national pour la prochaine rencontre face au Kenya. Auxquels il faut ajouter les titulaires à part entière, comme Noureddine Naybet, Abdeslam Ouaddou, Jawad Zairi, Youssef Hadji, Merouane Chemmakh, Houcine Kharja, Youssef Mokhtari, Khalid Sinouh, sans oublier Noureddine Boukhari, Abdelaziz Ahnafouf, Tarik Skitioui et la révélation de cette année, Abdessadki Yacine, coéquipier d’Abdelilah Fahmi à Strasbourg.
Quant au buteur de NAC Breda, Ali Boussabone, tout comme Hamdaoui et Boutahir, il n’a pas pu rejoindre l’équipe nationale car il n’a pas encore eu le feu vert de la FIFA de jouer pour son pays d’origine.
À rappeler que face au Kenya les Lions de l’Atlas seront privés des services de Moha Yacoubi et Talalk El Karkouri pour avoir écopé de deux cartons jaunes. Cette rencontre, comptant pour la première journée du groupe 5, devait se dérouler le 19 juin dernier, avant d’être reportée suite à la décision de la FIFA de suspendre le Kenya de toutes compétitions continentales et internationales en raison de « l’ingérence des autorités gouvernementales kenyanes dans les affaires de la fédération de football ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *