Aboucharouane : «J’ai rempli mon contrat»

Aboucharouane : «J’ai rempli mon contrat»

ALM : Après avoir été prêté pour quatre mois au club saoudien Al Nasr, vous avez effectué votre retour au Raja de Casablanca, samedi dernier, face à l’équipe des FAR. Comment avez-vous vécu ce retour ?
Hicham Aboucharouane : C’était très difficile. Surtout que c’était face au leader du championnat national, les FAR. Mais il faut dire que les responsables du Raja avaient besoin de moi et tenaient à ce que je prenne part à cette rencontre. Car il y avait le titre qui était en jeu. L’autre raison c’est que le club est, actuellement, handicapé par l’absence d’un certain nombre de joueurs indispensables pour le club pour cause de blessures.
Comment avez-vous vécu votre expérience avec le club saoudien Al Nasr ?
C’était une bonne expérience. J’ai appris beaucoup de choses. Je crois que le championnat saoudien est le meilleur de tous les championnats arabes. C’est un vrai championnat professionnel. En plus des infrastructures, des moyens, des techniciens, des entraîneurs…le championnat saoudien compte de grands joueurs, avec des parcours différents. Des joueurs qui viennent presque de tous les coins du monde. En ce qui me concerne, j’ai réussi, en tant que joueur marocain, à m’imposer parmi tous ces joueurs-là. J’ai rempli avec brio mon contrat de quatre mois. Période durant laquelle j’ai marqué six buts. Les responsables du club ont été satisfaits de mon passage au club. Ma bonne prestation a fait qu’ils voulaient s’attacher à mes services. Ils sont entrés en contact avec le Raja pour me faire signer au club saoudien, mais rien de concret n’a été fait jusqu’à présent. Peut-être dans les semaines qui viennent.
Justement, est-ce que vous étiez pour un nouveau contrat avec Al Nasr ?
J’étais d’accord pour le principe. Mais c’est aux dirigeants du Raja de Casablanca que revient le dernier mot.
Entre-temps, est-ce que vous avez eu d’autres propositions ?
J’ai eu des offres de la part d’un certain nombre de clubs européens, notamment d’Allemagne et de France. Mais jusqu’à maintenant, il n’y a rien d’officiel.
Cela fait longtemps que vous n’avez pas endossé le maillot national. Est-ce que vous avez été sollicité par les deux entraîneurs nationaux, Mustapha Madih ou Badou Zaki, pour défendre les couleurs nationales ?
Pour l’instant, non. Aucun d’eux n’a jusqu’à maintenant fait appel à mes services. Mais je reste à la disposition de l’équipe nationale. Maintenant que je suis rentré au Maroc, je ne pense qu’à une seule chose, c’est de donner le meilleur de moi-même à mon club. Quant à l’équipe nationale, j’aimerais bien faire partie des joueurs qui feront le déplacement à Athènes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *