Aboucherouane crée la victoire

Tout vient à point à qui sait attendre et le Raja achève cette première phase de la Ligue africaine des champions mieux qu’il ne l’avait débutée. En s’imposant devant les Sénégalais de Jeanne d’Arc, les Vert et Blanc ont raflé trois points de Dakar, un gain qui permet au club casablancais de mieux entrevoir le reste de ce mini championnat avec deux matches sur trois à domicile et surtout profitant de la défaite du leader du groupe les Congolais du Mazembé au Caire face à Al Ahly (1-0).
A Dakar, les visiteurs n’ont cessé de chercher la victoire. L’entrain des joueurs aidant, la victoire était au bout de la rencontre. Seul mot d’ordre : l’attaque, seul moyen pour atteindre la victoire. Après une première alerte des locaux qui ont failli trouver la brèche dans la cage à Chadli (3è) sauvé par la transversale avant que Mustapha n’écarte définitivement le danger, les Rajaouis vont se reprendre et exercer une domination quasi totale grâce à une meilleure occupation du terrain et à une excellente condition physique. Et comme lors du match face à Al Ahly, le danger des Casablancais viendra du flanc gauche.
Le Camerounais François ratera une première occasion mais ce n’était que partie remise. Kacimi, comme à son accoutumée, portera assistance à sa ligne d’attaque en offrant l’ouverture du score à Aboucherouane qui par ses gestes techniques n’a laissé aucune chance au keeper local (12è). Les visiteurs ne s’arrêteront pas là puisqu’ils restaient à la merci de l’égalisation. La pression rajaouie restera constante pour tenter de se mettre à l’abri.
Le «faux frère» sénégalais, Ali Diallo, avait le 2-0 au pied mais ratera d’aggraver la marque devant des bois désertés par le gardien Khalidou Sesoukou après un sauvetage de Pascal Mendy. L’insaisissable Aboucherouane signera son doublé servi admirablement par Abdessamad Abdelouahad qui profite d’une erreur du gardien sénégalais (42è). Dans le temps additionnel, l’équipe de Jeanne d’Arc exploitera le relâchement des visiteurs pour réduire la marque. Les Casablancais ne se limiteront pas à défendre ce léger avantage, mais harcèleront la cage adverse à maintes reprises et le pied gauche magique d’Aboucherouane a failli jouer un nouveau tour aux Sénégalais mais son tir ira mourir sur la transversale.
La transversale de la cage de Chadli ne «chômera» pas non plus en renvoyant un tir de Papa Fall. Le score restera inchangé jusqu’au sifflet final en dépit des occasions que se sont créées les joueurs locaux.
Ce second succès d’affilée des Diables Verts les relance vers la course à l’une des deux places de demi-finales surtout que les Casablancais recevront dans quinze jours ces mêmes Sénégalais avant d’accueillir, deux semaines plus tard, les Congolais du Mazembé. Deux rencontres qu’ils doivent bien négocier pour arracher le sésame du dernier carré avant le déplacement du Caire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *