Actes de vandalisme lors du match retour Wydad-Espérance Tunis : Les Marocains accusés retournent au bercail

La chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis a condamné, lundi 21 novembre, neuf Marocains pour actes de vandalisme à des peines allant de deux à quatre mois de prison avec sursis, à la suite des violences qui ont émaillé la finale retour de la Ligue des champions remportée par l’Espérance de Tunis sur le Wydad de Casablanca (1-0). Onze supporteurs marocains avaient été interpellés le 12 novembre pour actes de vandalisme lors d’une échauffourée dans la salle d’embarquement de l’aéroport de Tunis Carthage, selon la police. Ils ont été accusés d’avoir détruit des équipements informatiques et des chaises et blessé, un agent de sécurité et une employée de nettoyage selon des sources judiciaires.  Les incidents ont eu lieu à l’aéroport après que la police eut fait usage de gaz lacrymogènes lorsque les supporteurs marocains avaient voulu sortir, dans un mouvement de panique, avant la cérémonie de remise du trophée. En effet, dès l’énoncé du jugement, les services consulaires marocains ont entamé les procédures de libération des mis en cause, a déclaré à la MAP l’ambassadeur du Royaume à Tunis, Najib Zerouali Ouariti. «Ils devront quitter le territoire tunisien lundi soir ou mardi», a-t-il précisé. Pour sa part, Khadija Amejdour, engagée par l’ambassade pour assurer la défense des citoyens marocains, a fait savoir que la représentation diplomatique du Royaume prendra en charge l’indemnisation des dégâts causés et estimés à près de 29 mille dirhams. Un fonctionnaire de Tunisair et une femme de ménage, blessés lors de ces incidents, ont renoncé à leur plainte après leur indemnisation, a-t-elle ajouté. Aucun incident n’a en revanche été signalé lors de  la finale aller de la coupe de la CAF entre le Club Africain Tunis et l’équipe marocaine du Moghreb de Fès (1-0), disputée samedi devant 45.000 spectateurs au Stade de Radès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *