Adil Aliat: «Le cheval Barbe est la fierté de notre pays»

Adil Aliat: «Le cheval Barbe est la fierté de notre pays»

ALM : Quels sont les critères que vous fixez pour choisir les chevaux Barbes qui participent aux concours nationaux et internationaux ?

Adil Aliat : Fort et énergétique, le cheval Barbe est apprécié pour son endurance, sa rapidité et sa résistance dans les sports équestres. En ce qui concerne les critères de jugement retenus pour les concours d’élevage des chevaux Barbe, nous nous penchons sur quatre points importants : le type, le modèle, les membres, et les allures. On cherche les caractères propres à la race et plus ces caractères sont marqués chez le cheval, mieux il est noté.

Aussi, on examine le cheval dans son ensemble pour essayer de ressortir les qualités et les défauts de conformation qu’il peut présenter. On réalise également un examen plus détaillé des membres du cheval afin de déceler les éventuels défauts d’aplomb et de maréchalerie, la présence de blessures ainsi que toutes sortes de tares. Le cheval est examiné en mouvement pour juger de l’harmonie, de l’amplitude et de la souplesse de ses mouvements. On essaie également d’observer la présence ou non d’une éventuelle boiterie. Et durant cet examen nous pouvons juger du niveau de dressage du cheval.

Comment faites-vous pour préserver la race du cheval Barbe ?

La préservation du cheval Barbe se base essentiellement sur deux piliers d’ importance égale : l’augmentation des effectifs et l’encouragement des utilisations. Pour l’augmentation des effectifs des chevaux Barbes, ce point est réalisé par une augmentation des effectifs des naissances en incitant les éleveurs de juments Barbes à les saillir exclusivement par des étalons Barbes (nationaux et privés).
Cette action est encouragée par les primes à la naissance allouées par la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) aux éleveurs de chevaux Barbes. Ainsi que par les étalons barbes de haute qualité mis à la disposition des propriétaires de juments Barbes au niveau des différents Haras nationaux.

Augmenter le nombre de chevaux inscrits à titre initial en multipliant les campagnes d’inscription réalisées par les agents des Haras nationaux à travers le pays. Aussi il y a une interdiction des juments Barbe à l’exportation.  
Introduire et encourager les disciplines équestres dans lesquelles les chevaux Barbe pourraient exceller (courses d’endurance et de trek, attelage, dressage…).  

Que fait la SOREC pour promouvoir l’image de cette race à l’étranger ?

Le cheval Barbe est la fierté de notre pays. Donc on est toujours en mouvement pour augmenter le nombre d’utilisateurs en multipliant les campagnes de communication auprès du grand public, en encourageant les clubs équestres et les établissements de tourisme équestre à utiliser les chevaux Barbes comme montures pour les randonnées et d’initiation à l’équitation moderne et traditionnelle.
Faire connaître nos chevaux Barbes à l’étranger en multipliant les occasions d’échange (mise en place d’un stand Sorec-FRMSE aux Jeux équestres mondiaux qui se sont tenus en Basse-Normandie du 23 août au 7 septembre 2014, inviter les éleveurs européens et nord-africains au championnat international des chevaux Barbes organisé au Salon du cheval d’El Jadida, exportations de la semence congelée de nos meilleurs étalons Barbes…).

Quelle est la place qu’occupe la race Barbe par rapport aux autres races dans le monde ?

Hormis le fait que c’est un cheval doux, docile, équilibré, courageux, agile et infatigable, cette race possède des aptitudes qui font d’elle le cheval d’instruction idéale. C’est l’une des races les plus anciennes et les plus pures du monde.
Cette race a été utilisée dans la création d’une grande partie des races existantes à travers le monde (le pur sang espagnol, le Lipizzan, le camargue, le Frison…)
Il est à présent utilisé comme race de croisement dans les chevaux d’endurance, et comme cheval de randonnée et dans les clubs équestres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *