Adil Belgaïd brille à Sao Paulo

Adil Belgaïd brille à Sao Paulo

Adil Belgaïd avoue avoir pris des kilos qui l’ont obligé à participer dans la catégorie des – 90 kg. Il a affronté, en finale, le Brésilien Marcos Da Silva.  Adil Belgaid, vice-champion du monde, a déclaré à ALM que le titre était à sa portée et qu’il s’était sous-estimé face à l’appui des supporters brésiliens à son adversaire. Le Marocain s’est classé aussi second en deuxième jour de la compétition lors de l’Open de toutes catégories où il a confronté, en finale, le champion brésilien Daniel.         
Loin de décrocher, le judoka marocain s’obstine à participer aux manifestations internationales et continue à rafler les titres mondiaux. Une raison de vivre pour ce sportif qui supervise, aussi, d’autres jeunes qui veulent se construire une carrière de judokas au sein du centre de Salé qu’il a créé.
Adil Belgaïd, septuple champion d’Afrique, avait conquis les deux titres lors de l’édition précédente, disputée en juin à Tours, en France. Son palmarès est étoffé de plusieurs autres consécrations, dont une médaille d’or aux Jeux panarabes de 1999 à Amman, une médaille d’argent aux Jeux de la francophonie de 1994 en France et une de bronze à l’édition 2001 à Ottawa. A la liste s’ajoutent aussi les médailles de bronze aux Jeux méditerranéens de 1993 au Languedoc-Roussillon (France) et de 1997 à Bari (Italie).
A 37 ans, Adil Belgaïd est décidément insatiable. Son appétit jamais démenti pour la compétition lui laisse difficilement le temps de planifier une retraite sportive dédiée à assurer la relève dans les meilleures conditions de réussite.
Au cours de sa riche carrière, Adil Belgaïd a connu tous les honneurs : médailles, titres nationaux et internationaux. Un riche palmarès qu’il serait difficile d’énumérer. Le toujours jeune Belgaïd, loin de se renfermer dans une retraite sportive amplement méritée, suit le chemin de la compétition. Il représente l’exemple pour les futurs champions, qui voient en lui le modèle à suivre. Et, pour concrétiser un peu plus cela le septuple champion d’Afrique a eu l’idée de réaliser un complexe sportif à Sala Al Jadida où les jeunes peuvent pratiquer leur sport favori, avec, de temps à autre, des séances dirigées par ce grand champion. Ce complexe sportif est dédié aux jeunes désireux de faire carrière dans le judo. Toutes les conditions favorables sont garanties pour la pratique de cette discipline. Adil Belgaïd, fondateur du club Mouloudia de Sala Al Jadida de judo et directeur technique, veille à ce que le judo soit un sport accessible à tous les jeunes. Et ses efforts sont couronnés de succès, puisque ce jeune club de Sala Al- Jadida vient de rempoter la Coupe du Trône.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *