Affaire Ouaddou : Prison avec sursis pour le raciste

Mardi, devant le tribunal correctionnel de Metz, qui rendra son jugement le 8 avril, le mis en cause a reconnu avoir crié «sale négro», «sale arabe» ou encore «espèce de singe» lors de la rencontre de Ligue 1 entre FC Metz et Valenciennes. Si le capitaine de Valenciennes, Ouaddou n’était pas présent à l’audience, un grand nombre de représentants de parties civiles, notamment le FC Metz, Valenciennes, la Ligue de football professionnel, la Fédération française de football, SOS Racisme et la Ligue des droits de l’Homme, ont demandé des dommages et intérêts d’ordre symbolique et des travaux d’intérêt général à valeur éducative.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *