Affaire Ronaldo : L’international convoqué pour un test de paternité

Affaire Ronaldo : L’international convoqué pour un test de paternité

La justice a ordonné au footballeur brésilien Ronaldo de se soumettre à un test ADN à la requête d’une Brésilienne résidant à Singapour, qui affirme qu’il est le père de son garçon de quatre ans, a rapporté la presse.
La procédure a été lancée par la jeune femme de 27 ans, Michele Umrazu, qui prétend avoir au préalable tenté de résoudre l’affaire à l’amiable avec l’attaquant du club brésilien Corinthians.
«Ses cheveux, ses yeux, son nez (du bébé, ndlr), il a les mêmes que Ronaldo», explique la jeune femme, persuadée jusqu’à il y a peu que son ex-fiancé, un Américain, était le père de l’enfant. Mais alertée par la ressemblance entre son fils et le "Fenomeno", elle a demandé à son ex-fiancé de se soumettre à un test de paternité qui s’est avéré négatif.
La mère de Michele a raconté au magazine "Quem" que sa fille et le footballeur s’étaient rencontrés lors du Mondial de Tokyo en 2002 avant de se revoir en août 2004, neuf mois avant la naissance du bébé. A cette époque, Ronaldo vivait avec la top-model brésilienne Daniella Cicarelli.Michele, actuellement au chômage, désire que Ronaldo reconnaisse l’enfant et lui verse une pension alimentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *