Agadir bien en jambes

Agadir bien en jambes

Agadir dispose, désormais, de son événement sportif international. Dimanche dernier, une course sur route, à laquelle ont pris part des athlètes venus de tous horizons, a été organisée dans la capitale du Souss par Amal Hadaoui, épouse du footballeur Mustapha Hadaoui et Fatima Aouam, l’ex-championne marocaine, en collaboration avec la wilaya de la région Souss Massa Draâ et la commune urbaine d’Agadir, sous l’égide de la Fédération royale marocaine d’Athlétisme (FRMA).
Au total, les organisateurs estiment le nombre des participants à 2.500 athlètes, toutes nationalités confondues. Chiffre qui a son importance vu que c’est la première édition de l’événement.
Le départ a été donné au niveau de la place Al-Amal, qui fera également office d’arrivée. À l’issue du sprint final, c’est le Kenyan Sammy Chumba qui franchira le premier la ligne d’arrivée, bouclant le parcours en 28mn 42s. Une victoire au coude à coude et il s’en est fallu d’un cheveu pour que ce soit un Marocain qui remporte la course, Mohamed Said El Wardi en l’occurrence, qui a réalisé le même chrono (28mn 42s), mais qui occupera la seconde place du podium. C’est là où la notion du temps prend toute son ampleur, avec quelques centièmes de seconde capables de faire la différence. Un autre Marocain, Ahmed El Badday, complétera le podium en franchissant la ligne d’arrivée avec un timing de 28mn 43s.   
Chez les dames, le Kenya est encore plus omniprésent que chez les hommes. En effet, Carolyne Kipto s’adjugera ce premier podium sur un chrono de 32mn 55s. Scénario similaire à celui qui a prévalu chez leurs homologues masculins, une autre Kenyane lui emboîtait pratiquement le pas et réalisera le même chrono (32mn 55s). Le drapeau marocain sera également du podium, grâce à la prestation de Zhour El Kamch, avec un temps de 33mn 27s. Cette première mouture a suscité beaucoup d’intérêt dans les sphères du sport et des arts, avec la présence de plusieurs figures emblématiques de l’une ou l’autre, dont Hicham El Guerrouj, Jamal Bouras, Zahra Ouaziz, Brahim Boulami, Nezha Bidouane, Merry Krimou, Mustapha El Haddaoui, Tahar Lakhlej, Naïma Ilias, Abdelkader Moutaâ ou encore Saïd Naciri.  Dans le même contexte, la veille de la compétition, une soirée a été organisée en marge de l’événement. Nass El-Ghiwane, Izenzarne et Fatima Tihihit se sont produits pour l’occasion, sur la même place d’où le départ a été donné. L’assistance a également pu suivre le film «Bandia» en tamazight. Du côté de l’organisation, on a tout fait pour cerner tous ses aspects. Quelques petits débordements d’athlètes ont rapidement été contrôlés. Certains ont tenté raccourcir la distance, en vain, car ils ont aussitôt été rappelés à l’ordre. Il est à noter qu’en vertu de la réussite de cette première édition, la Course internationale d’Agadir n’aura vécu que l’espace d’une trentaine de minutes car, à partir de l’année prochaine, c’est un semi-marathon qui se déroulera en lieu et place.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *