Agassi et Williams : Les intouchables

L’Open d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem, est-il en train de virer en faveur des Yankees ? Deux des plus grosses têtes du tennis américain et mondial viennent d’avoir le billet pour les demi-finales du prestigieux tournoi : Andre Agassi et Venus Williams, tous deux n° 2 du classement mondial. L’Américain, 32 ans, a eu raison du Français Sébastien Grosjean en trois sets à zéro (6-3, 6-2 et 6-2), alors que sa compatriote a été battue de la Slovaque Daniela Hantuchova en deux manches (6-4 et 6-3).
Un Agassi magistral a évolué sur le cours, mardi à Melbourne. Le mari de Steffi Graff a disputé chaque point à la perfection, déconcertant le Français au fil d’une rencontre sous haute pression qui a duré quelque deux heures. La victoire de mardi est la 19ème consécutive du tennisman en Australie. Après la chute du n° un, l’Australien Lleyton Hewitt, Agassi est devenu le favori de la compétition. Vainqueur à Melbourne en 2000 et en 2001, Agassi n’avait pu défendre le titre l’an dernier en raison d’une blessure au poignet. Il paraît cette année en mesure de le reconquérir.
Contre Grosjean, Agassi a sorti son grand tennis. La tête de série n° 12, le seul Français arrivé cette année aux quarts de finale, n’a rien pu faire pour contrer la rage de vaincre de l’Américain. «Je me sentais solide, je servais bien, mes coups droits et mes revers étaient bons (…) Beaucoup de choses dont je peux être satisfait», a dit Agassi, qui semblait ne pas souffrir des températures torrides qui avaient entraîné une interruption des rencontres 24 heures plus tôt.
L’Américain rencontrera, au prochain tour, soit Wayne Ferreira, soit Juan Carlos Ferrero, qui devrait livrer un duel fratricide pour tenter de décrocher une place en demi-finale.
Pour ce qui est de la cadette des soeurs Williams, elle n’a eu besoin que d’une heure et quart pour venir à bout de son adversaire des quarts de finale. Vénus, numéro deux mondiale, a pourtant eu un certain mal à trouver son rythme commettant quelque 32 fautes indirectes. «Il y a tellement de bons joueurs, j’ai eu beaucoup de chance de passer aujourd’hui», a-t-elle commenté. «J’ignore si Daniela a joué à son maximum aujourd’hui, aussi je suis heureuse d’avoir accédé aux demi-finales», ajoutait-elle.Elle doit sa victoire sur Hantuchova, tête de série n°7, à sa puissance et son expérience. Elle a notamment brillé par ses aces. L’un d’eux a été enregistré à 201 km/h, soit le service le plus rapide d’une joueuse de tennis depuis 2001. «J’ignore si j’ai servi vraiment bien mais vous avez vu celui à 201?», a-t-elle lancé aux journalistes. L’Américaine rencontrera jeudi en demi-finale Justine Hénin qui a eu raison, mardi également, de Virginia Ruano Pascual par deux manches (6-2, 6-2).
A 22 ans, Venus Williams vise la titre. Elle a remporté deux fois chacun Wimbledon et Flushing Meadows et a été finaliste l’an dernier à Roland-Garros, mais elle n’a jamais, jusqu’à présent, accédé à la finale à Melbourne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *