Ahensal, encore et toujours

Et une de fois de plus, Lahcen Ahansal remporte le Marathon des sables. Au terme de la sixième et dernière étape de la 22è édition, disputée samedi entre Erg Chebbi et Merzouga sur une distance de 11,7 km, il s’est imposé comme le maître incontesté de l’épreuve en remportant ce titre pour la neuvième fois consécutive.
Lahcen est entré deuxième lors de la dernière étape avec un temps de 53mn 05 sec, devant son frère Mohamad, auteur d’un chrono de 50:48. L’autre Marocain, Aziz El Akad, qui en est à sa première participation, a occupé la troisième place (54:14).
Au classement général, Lahcen termine en tête avec un total de 17h 25min 06sec, à 11min 45sec de son frère Mohamad. Pour sa part, l’athlète El Akad compte 34min 20sec de retard. L’Espagnol Jorge Aubeso Martinez a fini quatrième, suivi du Français Philippe Remond et des Marocains Lhoucine Akhdar, Mustapha Aît Ammar et Samir Akhdar.
«Le «prince du désert» demeure le maître incontesté de cette compétition sportive et humaine. On a fait venir des champions de renom mais personne n’a pu le contrer. Bravo à ce grand homme qui fait du défi son défi», s’est félicité le créateur de la course Patrick Bauer.
«Mon premier et dernier objectif était de gagner ce dixième titre. Et ce n’était pas de tout repos, car il y avait beaucoup d’adversaires qui espéraient gagner aussi, en particulier cette année. Mais j’ai pu faire la différence grâce à mon expérience et je suis parvenu à tenir ma promesse», s’est, pour sa part, réjouit Lahcen Ahansal.
Son frère, qui a terminé au classement général pour la septième fois consécutive après avoir gagné le marathon en 1989, a reconnu n’avoir pas espéré faire mieux que son frère qui s’est bien préparé et qui «mérite amplement ce succès».
Chez les dames, la Marocaine Didi Touda, après une quatrième place l’an dernier, termine en deuxième position, derrière la Française Laurence Fricotteaux, la révélation de cette édition.
Les deux concurrentes ont franchi la ligne d’arrivée de cette dernière étape main dans la main en 1h 10min 33sec, devant la Suissesse Anna Sutton, auteur de 1h 13min 56sec.
«La différence s’est faite en particulier lors de la longue étape de 70 km (disputée sur deux jours)», a souligné Touda, se félicitant toutefois de sa performance.
La Française Fricotteaux, vice-championne de France des 100 km, était annoncée comme grande favorite avant même le coup d’envoi de cette 22è édition. Elle succède à sa compatriote Géraldine Courdesses qui n’a pas pu défendre sa couronne en raison d’une blessure. Après avoir longtemps tenu en troisième place au classement général, elle a finalement été détrônée par sa compatriote Véronique Matur.
Au classement général, Fricotteaux arrive en tête avec 23h 28min 21sec suivie de Touda (22min 21sec). La troisième place est occupée loin derrière par Matur (3h 08:06).
Sur les 757 concurrents, qui ont pris le départ de cette 22è édition (record), seuls 30 abandons ont été enregistrés, dont la plupart lors de l’étape éprouvante des 70 km. L’an dernier, 146 abandons ont été recensés à l’arrivée (record).
Cette édition du Marathon des Sables a été clôturée, dimanche dernier, avec une cérémonie de remise des prix à Ouarzazate. Une cérémonie à laquelle assistait l’ancien champion olympique Hicham El Guerrouj.

Classements

CLASSEMENT ETAPE :

Hommes :
1- Mohamad Ahansal (MAR D 3) en 50’48’’
2- Lahcen Ahansal (MAR D1) en 53’05’’
3- Aziz El Akad (MAR D26) en 54’14’’

Dames :
1- Touda Didi (MAR-D6) en 1h 10’33’’
2- Laurence Fricotteaux (FR-D347) en 1h 10’33’’
3- Anna Sutton (GB-D546) en 1h13’56’’

CLASSEMENT GENERAL :

Hommes :
1. Lahcen Ahansal (MAR D1) en 17h25
2. Mohamad Ahansal (MAR D 3) en 17h37
3. Aziz El Akad (MAR D26) en 17h59

Dames :
1. Laurence fricotteaux (FR-D347) en 23H28’
2. Touda Didi (MAR-D6) en 23h50’
3. Véronique Matur (FR D229) en 26h36’

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *