«Al Mountakhab» fête les Etoiles

Ils étaient –presque – tous là. La 10ème «Nuit des Stars» du bi-hebdomadaire Al-Mountakhab, qui s’est déroulée lundi soir dans un grand palace de Casablanca, a réuni un grand nombre de sportifs, cadres techniques, de dirigeants, d’ex-gloires, de représentants des médias et un public nombreux.
Très nombreux. A tel point que la salle réservée à l’événement s’est révélée trop exiguë pour contenir tout ce beau monde. Et les maîtres de cérémonie, Mustapha Badri et Badreddine El Idrissi, respectivement directeur et rédacteur en chef d’Al Mountakhab, ont dû parfois déployer des trésors d’ingéniosité et de diplomatie pour que tout le monde soit à l’aise. Mais le plaisir des retrouvailles et l’ambiance bon enfant leur ont été d’un grand secours. Grandes accolades et échanges de numéros de téléphone.
Cette soirée a eu le mérite de faire rencontrer des gens qui s’étaient perdus de vue depuis des années, a souligné Abderrazak Mekouar, l’ex-dirigeant charismatique du Wydad de Casablanca, qui, malgré son état de santé, a tenu à effectuer le déplacement pour y être honoré de manière émouvante. L’homme est toujours au fait de la chose sportive. Et, dans son intervention, très applaudie, il n’a pas manqué de relever que tout développement du sport est tributaire de la mise en commun des efforts, mais également de l’infrastructure, des moyens financiers, des cadres et bien entendu des sportifs de haut niveau.
De son côté, Mohamed El Gahs, le secrétaire d’Etat en charge de la Jeunesse a souligné que le gouvernement s’attellerait à promouvoir une «politique de liberté à l’égard du sport, mais également de la créativité, du théâtre et de la musique.
Des propos très applaudis par les nombreux artistes présents à cette soirée. Et c’est sans surprise que le titre de meilleur sportif de l’année 2002 a été remporté par Hicham El Guerrouj (athlétisme) chez les messieurs et Mouna Benabderrassoul (tae-kwon-do) chez les dames. Un choix qui est une réédition du sondage réalisé par l’agence MAP auprès des confrères sportifs. En football, et pour la deuxième année consécutive, c’est M’hammed Fakhir, du Hassania d’Agadir, qui a obtenu la palme d’entraîneur de l’année 2002.
Le même Hassania, obtiendra, de pair avec le Wydad, celle de meilleure équipe. Lahcen Abrami du WAC a été le lauréat du Ballon d’Or (meilleur joueur), tandis que le Soulier d’Or est revenu à Omar Zaouit du Tihad Club de Casablanca (meilleur buteur, avec 15 réalisations, la saison dernière). En matière d’arbitrage, le Sifflet d’Or est revenu à Mohamed El Guezzaz. Le Prix de l’amitié a été du lot de la Chaîne Inter de la RTM, tandis qu’un petit présent a été remis à l’ex-boxeur Abdelhak Achik, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Autre moment fort, la remise d’un «prix de soutien» à Brahim Boulami, le détenteur du record du monde du 3.000m steeple, dont le sort est entre les mains du Tribunal Arbitral du Sport. Tout le monde a croisé les doigts pour lui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *