Al-Sulaïbkhat vainqueur de la coupe

Les Koweïtien d’Al-Sulaïbkhat étaient sans conteste les plus forts. Mais il faut également souligner que si le 7 marocain a perdu, c’est aussi en grande partie parce qu’il n’a pas respecté à la lettre les consignes de son entraîneur Mohamed Boujnane. Il faut dire que tous les adeptes du handball avaient cru que la Rabita allait réaliser l’exploit de remporter pour le Maroc son premier titre arabe de handball tant convoité.
Une Rabita qui était soutenue par un public très nombreux, estimé à 6.000 spectateurs (quelques-uns parleront de 11.000), brandissant les couleurs nationales. Après un début trébuchant, la Rabita fut distancée par l’équipe d’Al-Sulaïbkhat, l’écart allant parfois jusqu’à cinq buts. Cependant, à 27’25 de la pause, les coéquipiers de Boujnouni sont parvenus à renverser la vapeur pour terminer le premier half sur le score de 11/12 en faveur des visiteurs.
De retour des vestiaires, les hommes du président Tatbi ont fait jeu égal avec la redoutable équipe koweïtienne qui compte dans ses rangs cinq joueurs ayant participé sous les couleurs de leur équipe nationale à la Coupe du monde de handball, qui s’est tenue dernièrement au Portugal. Néanmoins, la tactique défensive 3-3 n’a pas donné ses fruits, puisque les joueurs de Derb Ghallef ont cédé du terrain devant leurs homologues koweïtiens qui en ont profité pour porter l’écart à cinq buts (15-20 à 14’39).
La rage de revenir au score a fait tomber les marocains dans le piège des Koweïtiens. Car, à l’opposé, les poulains du coach Khaled Mohammed Ghaloum d’Al Sulaïbkhat ont su se soustraire à la lourde pression marocaine pour gérer les moments difficiles et, par là-même de maîtriser le cours du jeu en appliquant à la lettre une tactique défensive en 5-1 et en procédant à un marquage strict sur l’international Mustapha Taj. L’excès de précipitation de la Rabita dans la concrétisation des actions qu’ils se sont procurées au cours d’une rencontre perdue dans les dix premières minutes et un keeper koweïtien dans un grand jour étaient fatals à la Rabita.
A 29’50, alors que le score était en faveur d’Al Sulaïbkhat, le match, qui était jusque-là plaisant va connaître une fin houleuse avec des échauffourées entre les joueurs des deux équipes, ce qui a incité le public à jeter des pierres et des projectiles en direction des visiteurs.
La partie fut arrêtée pendant cinq minutes et après l’intervention du service d’ordre, l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre sur le score de 25-19 en faveur de l’équipe koweïtienne. C’était l’euphorie dans le camp koweïtien qui a remporté pour la première fois de son histoire une coupe arabe. Par ailleurs, le match de classement pour la troisième place –et la médaille de bronze – a été remporté par Al Wahda d’Arabie Saoudite aux dépens d’Al Wakra du Qatar sur le score de 33-27.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *