Alesi vers une reprise du service

Il avait tiré sa révérence à la fin de la saison 2001 après 13 ans de bons et loyaux services en Formule 1.
Jean Alesi, l’homme aux 201 grands prix, chassé de chez Jordan l’année dernière, est pourtant revenu sur les lieux du crime. C’était plus fort que lui. Pour ce come-back, l’Avignonnais était au bord d’une McLaren. «C’était vraiment une journée émouvante, a-t-il déclaré à la sortie du cockpit.
Ça m’a fait bizarre de voir mon nom inscrit sur les flancs d’une monoplace que j’ai essayée de battre pendant toutes les années pendant lesquelles j’étais avec Ferrari ou Benetton ». Une émotion et une nostalgie des plus apparentes. Visiblement ravi de ce retour vers le futur, le Français aura accompli un total de 45 tours sur le tracé du circuit Paul Ricard.
Cette reprise en main du volant a pourtant été réussie dans des conditions difficiles.
Mais Alesi s’en est tiré remarquablement bien. «Même si je n’avais pas conduit de F1 depuis 6 mois, la journée s’est très bien déroulée. J’avais besoin de démarrer doucement pour monter progressivement en puissance», a-t-il précisé.
Et d’ajouter, fier : «Physiquement, je n’ai connu aucun problème car je m’entraîne sérieusement en vue de ma prochaine saison en DTM». Engagé, entre autres, pour sa connaissance précieuse des pneumatiques, le Français est un des derniers pilotes du plateau à avoir connu le trio Good Year-Bridgestone-Michelin. Le vainqueur du Grand Prix du Canada 1995 avoue lui-même ne pas savoir la durée de cette collaboration. «Je ne sais pas. Je vais voir ce que nous avons à faire ici et analyser ce qui peut en être retiré ».
En attendant, et durant les trois jours de ces tests , Jean Alesi profite de l’occasion qui lui est offerte et fait durer le plaisir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *