Alger, la boxe marocaine se distingue

Les pugilistes marocains ont décroché, mercredi soir, trois médailles d’argent et deux de bronze, au terme de la dernière journée des compétitions de la boxe comptant pour la 10-ème édition des jeux panarabes d’Alger (24 septembre-8 octobre). Les deux premières médailles d’argent ont été enlevées par Redouane Bouchtouk (48 kg) ) et Miloud Ait Hemmi (69 kg ) qui se sont inclinés en finale, respectivement devant l’Algérien Hammoud Boubrouatti (26-38) et le Tunisien Rached Merdassi (5-21). La troisième médaille d’argent est revenue à Mohamed Amnissi (+91 kg) qui a trébuché devant le Syrien Ahmed Ouattar (13-29). Les autres médailles de bronze ont été remportées par Younès Asfi (51 kg) et Adil Atmari (81 kg). En dépit de cette moisson de médailles, la boxe nationale a été victime du système de pointage effectué par les juges.
« On est déçu. Nos pugilistes ont été privés à maintes reprises du métal précieux », ont regretté les responsables de la sélection nationale. De leur côté, les médaillés d’argent Bouchtouk et Ait Hemmi ont expliqué qu’ils n’étaient pas « bien concentrés sur le ring en raison de la pression du public et du système d’arbitrage. Notre objectif était d’offrir au moins une médaille d’or au Maroc », ont-t-ils dit.
Les compétitions de boxe se sont achevées avec la distinction des pugilistes algériens qui ont pris la première place avec 4 médailles d’or, suivie de la Tunisie et de la Syrie (2 médailles d’or chacune), la Jordanie, l’Egypte et l’Irak avec une seule médaille d’or chacun.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *