Allez les Lions, sortez de vos tanières !

Allez les Lions, sortez de vos tanières !

Il y a quelque temps, à l’occasion des participations de la sélection nationale de football dans différentes compétitions, certains Marocains, sarcastiques, prophétisaient que les réacteurs de l’avion qui transporte nos joueurs ne s’arrêteront pas et continueront de tourner sur le tarmac afin de les ramener au plus vite au Maroc. Mais ces mêmes Marocains ne présageaient pas cette boutade par simple plaisir – ô combien amer – mais par le grand amour qu’ils éprouvent à leur pays et par là pour leur équipe. Depuis 1976, date mémorable de la Coupe d’Afrique des Nations où le Maroc a inscrit son nom sur la liste des champions d’Afrique, les Lions de l’Atlas ont peiné pour retrouver la voie du sacre. Cependant, cet exploit semble toujours nous tourner le dos et tarde encore à être réédité. Et la meilleure participation qu’on retient encore est celle enregistrée en 2004 en Tunisie. Le Onze national a été plus proche que jamais de remporter son deuxième titre. Mais il est dit qu’il est difficile de battre le pays hôte d’une grande compétition et les protégés de Baddou Zaki ont achoppé en finale face aux Aigles de Carthage. Bref, il ne faut plus regarder le présent avec les mêmes lunettes du passé. Aujourd’hui l’équipe nationale entre dans une nouvelle ère. Après presque une décennie vierge de tout exploit, au cours de laquelle, l’équipe nationale a non seulement raté le coche et sortie bredouille, mais a carrément raté la qualification en 2010, elle revient, visiblement plus confiante et plus homogène. Une harmonie qui s’est fait sentir depuis que Rachid Taoussi est à la tête de la sélection nationale. Son arrivée a mis fin aux déconfitures successives œuvre du fameux Eric Gerets dont le rendement ne méritait même pas un kopeck. Mais comme on dit, après chaque game over il y a play again. Les réacteurs de l’avion doivent s’arrêter cette fois et ne redémarrer qu’à la fin de la compétition pour ramener nos joueurs et le trophée tant convoité. A quelques heures du début de ce rendez-vous biennal qu’est la CAN, prévue du 19 janvier au 10 février, Taoussi a tenu à rassurer le public marocain qui n’a toujours pas gobé la prestation désastreuse du Maroc lors de la CAN 2012. Il devrait aussi tenir, jeudi soir, un point de presse accompagné de deux joueurs de l’équipe nationale y compris le capitaine. Ces conférences ont pour objectif de mettre le public marocain au parfum quant au déroulement des préparatifs mais également l’état des joueurs, physique et moral. Par ailleurs, les poulains de Taoussi vont disputer cette CAN avec de nouveaux maillots. Leur particularité réside dans leur conception. Que les bonnes mémoires se rappellent, il s’agit presque du même maillot porté par la sélection qui a remporté la CAN de 1976. Un choix pas fortuit et qui devrait symboliquement drainer plus de motivations chez les joueurs pour que la CAN 2013 devienne un remake de celle de 1976.
Les Lions de l’Atlas évolueront dans le groupe A, et doivent lutter bec et ongles dès le premier match ce samedi face à l’Angola, avant de croiser le fer avec le Cap-Vert (23 janvier) et l’Afrique du Sud (hôte), le 27 du même mois. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter bonne chance à notre équipe nationale qui a une dette envers le public marocain qui, particulièrement cette fois, n’a pas l’intention de lancer des boutades mais de crier haut et fort  «Yes we CAN».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *