Almeria : Les athlètes sauvent la face

Almeria : Les athlètes sauvent la face

Une fois encore, c’était à l’athlétisme marocain de sauver la mise. Marquée par des séries de défaites qui ont couronné le passage des sportifs marocains, toutes disciplines confondues, la participation marocaine aux Jeux méditerranéens d’Almeria n’a dû son salut qu’aux épreuves d’athlétisme. Des épreuves où le drapeau marocain a enfin été hissé. Un retour à la consécration entamée depuis vendredi par le retour en force de Brahim Boulami. L’athlète a signé ce jour-là la première médaille d’or glanée dans ces jeux.  C’était sur le 3.000 m steeple que le champion marocain a dominé la course de bout en bout, se payant en même temps le luxe de pulvériser son propre record des jeux détenu depuis le 16 juin 1997 à Bari, en Italie (8:18.80). Boulami, détenteur du record mondial de la même épreuve, a parcouru la distance en 8:15.15.
« Je savais qu’ils ne pouvaient pas me suivre. Ces jeux sont de la qualité des championnats du monde au niveau de l’organisation mais pas autant pour la concurrence. A près d’un mois des Mondiaux-2005, j’espère continuer sur la même  lancée et parvenir à monter sur la haute marche du podium à Helsinki», a déclaré Boulami à la MAP. Après Boulami, le tour était à Mohamed Amyn de faire retentir l’hymne national, dans l’épreuve de 10.000 m, dernière course de la journée, en 29 min 13:05, au terme d’un finish époustouflant qui lui a permis de larguer l’Espagnol Carles Castillejo. « Je ne peux que me féliciter de cette performance et je tiens à remercier infiniment mon ami Khalid El Amri qui a tout fait pour que je puisse finalement l’emporter. Nous avons élaboré une stratégie fixe avant le départ, appliquée à la lettre sur la piste, ce qui nous a permis de s’adjuger l’or» a-t-il dit.
Samedi, le tour était à Zhor El Kamch de décrocher une médaille d’or des plus méritées, dans le semi-marathon, en s’imposant dans un temps de 1h 13min 50sec. «Une médaille d’or qui vient garnir mon palmarès, c’est un exploit pour moi. J’ai dominé l’épreuve du départ jusqu’à l’arrivée et je pense que c’est une victoire méritée», a-t-elle déclaré à la MAP au terme de la course. Elle a également précisé que les jeux d’Almeria constituent pour elle une étape de préparation pour les prochains Championnats du monde de Helsinki où elle compte prendre le départ du marathon.
Pour sa part, Adil El Kaouch a décroché la médaille d’argent du 1.500m, la quatrième pour le Maroc après celles d’Asmae Laghzaoui (10.000/5.000m) et de Tarik Bougtaib (triple saut). Amine Laâlou a décroché le bronze du 800m. Hicham Bellani a également décroché samedi l’argent de l’épreuve du 5.000m. Bellani a obtenu une médaille «inattendue» du fait qu’il s’est « engagé sur cette distance pour la première fois de la saison», a-t-il expliqué, précisant que la course s’est disputée avec un rythme très élevé, animé en particulier par son compatriote Abderrahim Goumri, parti en quête de l’or mais qui devait terminer finalement quatrième. Au terme de la journée du samedi, le Maroc a fructifié sa moisson qui a atteint 12 médailles, 3 en or, 6 en argent et 3 en bronze. Le pays occupe ainsi la 12ème place.  
Outre l’athlétisme, le judo et la boxe ont obtenu chacun une médaille d’argent, alors que le football et le tennis devaient tenter dimanche de décrocher le bronze en jouant les matches de classement pour la troisième place. L’équipe marocaine de football a en effet a été éliminée jeudi en demi-finale après sa défaite (1-0) face à son homologue turque. Le bronze marocain en tennis devait, lui, être défendu par  tennisman marocain Mounir El Aarej qui a perdu devant l’Espagnol Almagro Nicolas.
Une discipline aura cependant été gravée comme celle où les Marocains brillent le plus. Après leurs quatre compatriotes karatékas qui se sont fait la belle la semaine dernière, cinq athlètes marocains participant aux Jeux d’Almeria ont disparu dans la nature. Seul un d’entre  eux a été rattrapé par la police espagnole alors qu’il s’apprêtait à prendre un train à Barcelone pour l’Italie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *