Ana Ivanovic rejoint Sharapova en finale

Ana Ivanovic rejoint Sharapova en finale

La jeune Serbe Ana Ivanovic devra jouer le  match de sa vie pour priver Maria Sharapova d’un premier titre à l’Open d’Australie, samedi à Melbourne dans une finale que la Russe abordera en super  favorite après ses victoires sur Justine Henin et Jelena Jankovic. Dans la foulée de son match parfait contre la N°1 mondiale en quarts de  finale, Sharapova a balayé la compatriote d’Ivanovic en deux sets 6-3, 6-1. Même si Jankovic n’a pas pu défendre pleinement ses chances à cause d’une  douleur au dos qui l’a pénalisée à partir de la fin du premier set, la Russe a  dégagé une impression de puissance à laquelle Ivanovic aura du mal à résister au vu de sa performance en dents de scie contre la Slovaque Daniela  Hantuchova. Comme lors de sa première finale en Grand Chelem, l’année dernière à  Roland-Garros, la Serbe de 20 ans est entrée sur le court tétanisée par l’enjeu. Après une grosse demi-heure, Hantuchova menait 6-2, 2-0 et semblait se  diriger vers sa première finale majeure à 24 ans. « C’était frustrant car je ne réussissais rien et elle jouait vraiment bien. J’ai essayé de rester dans le match », a dit Ivanovic. contrairement à ce qui s’était passé à Paris contre Henin, elle a fini  par retrouver ses deux armes habituelles, le coup droit (11 gagnants) et le  service (6 aces), ainsi que la mobilité qu’elle a beaucoup améliorée depuis quelques mois, pour arracher la victoire 0-6, 6-3, 6-4. Sharapova, elle, n’a pas attendu une seconde pour déclencher un feu nourri  depuis sa ligne de fond de court. « J’ai bien commencé, surtout si on tient compte des conditions. Je m’étais  échauffée dehors et nous avons joué avec le toit fermé », a dit la Russe. A  cause de la pluie qui menaçait, les matches ont été joués dans les conditions de l’indoor. Sans un passage à vide au premier set qui a coûté trois jeux de suite à  Sharapova (de 5-0 à 5-3), le score final aurait été encore plus sévère pour la  Serbe, encore une fois victime d’un problème physique. «A 5-3, alors que j’étais en train de revenir dans le match, j’ai senti une  douleur dans le dos, comme si j’étais coincée. J’ai voulu abandonner mais j’ai  pensé que ce n’était pas juste pour le public. C’était une demi-finale de Grand  Chelem. Alors j’ai continué et j’ai fait ce que j’ai pu», a expliqué la N°4  mondiale, qui devra peut-être s’économiser un peu cette saison.
Le dernier duel entre Sharapova et Ivanovic remonte au Masters, en novembre  à Madrid. C’est ce match, remporté 6-1, 6-2, qui a marqué le début du retour en  force de la Russe, dont la saison 2007 avait été gâchée par un problème à  l’épaule, raison pour laquelle elle n’est que tête de série N.5 à Melbourne. Alors qu’Ivanovic risque de flancher devant l’enjeu, on peut compter sur  l’ex-N°1 mondiale pour aborder la finale avec une détermination absolue, d’autant que sa motivation sera décuplée par la volonté d’effacer l’humiliation subie l’année dernière face à Serena Williams (6-1, 6-2). Sharapova, qui n’est pas plus âgée que son adversaire même si elle passerait presque pour une ancienne tellement son éclosion a été précoce, visera un troisième titre du Grand Chelem après Wimbledon en 2004 et l’US Open  en 2006.  Pour Ivanovic, qui passera à la deuxième place mondiale quel que soit le  résultat de la finale, il s’agirait d’une première.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *