Après une finale très moyenne, le Nigeria succède à la Zambie

Après une finale très moyenne, le Nigeria succède à la Zambie

Stephen Keshi a réussi son pari en menant les Super Eagles à leur troisième titre en Coupe d’Afrique des Nations remportée contre le Burkina Faso (1-0), dimanche 10 janvier à Johannesburg.
Les Nigérians qui n’avaient guère brillé au premier tour, avec des nuls contre le même Burkina et la Zambie (1-1) et une victoire sur l’Ethiopie arrachée in extremis sur deux penalties (2-0), ont confirmé leur statut au terme d’un parcours plein de surprises. C’est le milieu inconnu, Mba, déjà auteur du but décisif contre la Côte d’Ivoire en quart (2-1), qui a matérialisé la victoire finale d’un superbe enchaînement dans la cage burkinabè (40e, 1-0). «Grâce à Dieu, nous avons remporté cette finale. Nous avons bien entamé le match et nous avons pu marquer le but victorieux», a indiqué Stephen Keshi, sélectionneur du Nigeria. Et de continuer que «nos joueurs ont mouillé leur maillot jusqu’à la toute dernière minute de jeu. Je tiens à féliciter les Burkinabés pour leur fair-play. Nous avons cravaché dur pour décrocher le titre continental».
Il s’agit de la troisième couronne des Super Aigles dans ce tournoi après leurs succès en 1980 et 1994. Les Nigérians, qui succèdent à la Zambie au palmarès de la CAN, sont ainsi qualifiés pour la Coupe des Confédérations, prévue du 16 au 30 juin au Brésil. Pour sa part, le Burkina Faso qui en était à sa première finale peut être fier de son parcours, tant il est vrai que personne ne croyait en cette équipe, sauf peut-être eux.
Selon Paul Put, l’entraîneur des Etalons, «le bilan était positif lors de notre participation à cette échéance qui a réuni de grandes équipes africaines». «Notre formation a produit un football moins attractif et sa tactique était claire pour l’équipe nigériane. Pour nous, c’était une finale difficile disputée devant une sélection accrocheuse et expérimentée. Les joueurs nigérians ont fait usage de tous leurs talents et capacités» a déclaré Paul Put.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *