Arsenal : Arsène Wenger dans les cordes

Arsenal : Arsène Wenger dans les cordes

Arsène Wenger est dans les cordes après l’énorme gifle infligée dimanche par Manchester United (8-2), la plus cinglante jamais reçue par Arsenal depuis… 115 ans. Alors que l’insuffisance de son effectif a une nouvelle fois crevé les yeux à Old Trafford, le Français est pressé de toutes parts de recruter enfin les joueurs d’expérience qui lui font défaut. Mais il est probablement trop tard, à trois jours de la clôture des transferts, mercredi soir, d’autant que les pistes évoquées ces dernières semaines, les défenseurs anglais Gary Cahill (Bolton) et Phil Jagielka (Everton), voire le Brésilien du Real Madrid Kaka, n’ont pour le moment mené nulle part. A moins que l’Alsacien ne remplisse son caddy à la dernière minute, Arsenal aura été le grand perdant du marché estival et le manager, jugé à la fois trop frileux et pas assez prévoyant, en sera tenu pour le principal responsable. Il semble que le club ait passé l’essentiel de l’intersaison à tenter d’éviter, ou à négocier au meilleur prix, les départs de ses deux principaux créateurs, Cesc Fabregas pour Barcelone et Samir Nasri pour Manchester City, au lieu de s’atteler fermement à leur remplacement. De façon encore plus étonnante, les Londoniens n’ont engagé aucun nouveau défenseur, perdant au contraire Gaël Clichy au profit de City, alors que leur faiblesse dans ce secteur est soulignée depuis longtemps, ni fait venir de gardien pour épauler le tout jeune Wojciech Szczesny.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *