Assemblé de la FEI : La satisfaction

Entamés depuis le 22 avril à Rabat, les travaux de l’assemblée générale de la fédération équestre internationale (FEI) ont été clôturés samedi après-midi. A l’ouverture, vendredi après-midi de cette assemblée, SAR la princesse Lalla Amina, présidente de la Fédération royale marocaine des sports équestres, a donné lecture au message adressé par S.M le roi Mohammed VI aux participants, dans lequel le souverain a souligné que le royaume est un pays de tradition cavalière séculaire.
La tenue au Maroc de l’assemblée générale de la Fédération équestre internationale, indique le message, «ne renforce pas seulement les contacts et la coopération entre les représentants des fédérations nationales des sports équestres, à travers le monde, mais elle constitue aussi -dans cette conjoncture internationale délicate -un symbole de rapprochement et d’entente pour consolider la concorde et la paix entre les peuples et les nations». Pour sa part, son altesse royale Lalla Amina a exprimé sa gratitude à S.M le roi Mohammed VI pour la bienveillante sollicitude dont le souverain a entouré cette rencontre. SAR Lalla Amina a, par ailleurs, mis l’accent sur les efforts déployés par la FRMSE pour promouvoir les sports équestres notamment à travers l’encouragement des arts équestres traditionnels «Fantasia», rappelant à cet égard, que la fédération a assuré l’entraînement de plus de 10.000 chevaux et formé autant de cavaliers répartis sur tout le territoire du royaume.
Dans cet esprit, a-elle indiqué, la fédération s’est attachée, en particulier, à créer une unité de formation des instructeurs et des cavaliers, qui a poursuivi ses activités jusqu’à son rattachement à l’Ecole royale de cavalerie de Témara, en 1985.
Veillant, par ailleurs, à la vulgarisation des sports équestres et au rapprochement de cette discipline des citoyens, la fédération a institué, il y a vingt ans, une manifestation annuelle, connue sous le nom de la «Semaine du Cheval ». C’est un événement qui constitue l’apothéose équestre annuelle qui honore le cheval ainsi que tous les sports équestres traditionnels et modernes, a poursuivi Lalla Amina. Après avoir rendu un hommage posthume à certains membres de l’instance décédés cette année, Dona Pilar de Borbon, présidente de la Fédération équestre internationale (FEI) a souligné que « le sport rassemble les peuples et transcende les frontières, les cultures, les religions et la politique ». Lors de cette séance, l’Infante Dona Pilar a été élue à l’unanimité, pour un second mandat de quatre ans (2002-2006), à la tête de la FEI par les délégués représentant 89 fédérations nationales.
Ces derniers ont, par la suite, débattu de plusieurs points, notamment l’affiliation à la FEI de trois nouvelles fédérations nationales, à savoir celles de la Yougoslavie, le Malawi et le Lesotho, augmentant ainsi le nombre total des fédérations affiliées à 130.
S’agissant du côté financier, les participants ont estimé que le bilan de l’année 2001 est positif malgré les problèmes rencontrés pendant le premier trimestre pour cause d’épidémie de la fièvre aphteuse, ajoutant que durant cette année le circuit du challenge mondial de sauts d’obstacles et de dressage a connu un grand succès. Un nouveau poste a également été créé au sein du secrétariat de la FEI afin d’assurer la coordination des projets, en particulier, la formation des cavaliers et entraîneurs au niveau mondial. Le directeur sportif du comité d’organisation des jeux olympiques d’Athènes (2004) et le responsable du site équestre, respectivement Assimakis Assimakopoulos et Nicolas Karidis ont présenté les plans de construction concernant l’avancement des travaux et les procédures de qualification.
La désignation des pays hôtes des prochaines échéances a été également à l’ordre du jour, ainsi les championnats d’Amérique du Sud de sauts d’obstacles regroupant les jeunes cavaliers, juniors et enfants sont prévus du 5 au 8 septembre à Sao Paulo.
La princesse Lalla Amina, a présidé au Club royal des sports équestres Dar Essalam à Rabat, après les travaux de vendredi, un dîner offert par S.M le roi Mohammed VI en l’honneur des participants. Au cours de cette cérémonie, des prix consacrés par la FEI aux fédérations nationales ont été décernés aux cavaliers qui se sont distingués lors des concours internationaux, régionaux ou continentaux lors de la saison 2001.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *